00:00-00:00

audio
vidéo

Nouveau monde. Le futur iPhone sera-t-il prêt à temps ?

C'est en septembre que doit être dévoilé le futur iPhone d'Apple, mais le projet rencontrerait des problèmes de logiciels.

La firme en mode panique

Apparemment, les choses ne se passent pas comme prévu pour la préparation du futur iPhone, célébrant ses 10 ans. La marque à la pomme aurait du mal à mettre au point plusieurs innovations techniques. D’abord, le système de recharge rapide sans fil, dont devrait être doté le nouvel appareil. Ensuite, le double capteur en façade, devant permettre la reconnaissance faciale pour déverrouiller l’appareil. Enfin, le capteur d’empreinte digital Touch ID qui doit être intégré directement dans l’écran. Il ne s’agirait pas de problèmes de matériel mais de gros soucis logiciels.

Quel calendrier et quelles fonctions ?

Le futur iPhone devrait être dévoilé en septembre pour une sortie en octobre. Il semble qu’il ne serait pas retardé pour autant, mais il pourrait être amputé des fonctions qui posent problème. Plusieurs cas de figure sont possibles. Soit ces innovations (recharge rapide, double capteur en façade, capteur d’empreinte invisible) ne seront pas présentées lors du keynote de septembre. Soit Apple trouvera une astuce pour les montrer, même si elles ne fonctionnent pas. Cela s'est déjà vu sur le tout premier iPhone en 2007. Ou bien ces fonctions ne seront pas disponibles au lancement de l’appareil, en octobre, mais elles pourraient être activées plus tard, via une mise à jour logicielle. C'est ce qui s'est passé sur l’iPhone 7 avec la fonction photo "portrait" rendue disponible bien après la commercialisation du produit.

Rappelons que ces informations n’émanent nullement d’Apple, comme d’habitude. Les rumeurs concernant les produits de la marque à la pomme proviennent généralement de partenaires en Asie ou, très rarement, de fuites en provenance de la Silicon Valley.

L’iPhone des 10 ans

Ce nouvel iPhone, qui pourrait s’appeler iPhone 8 ou iPhone Anniversaire ou iPhone X, devrait être doté, par ailleurs, d’un écran à technologie OLED de dernière génération et d’un écran bord à bord, c'est-à-dire avec une bordure extrêmement réduite sur les côtés. Rien de révolutionnaire puisque cela car cela existe déjà chez les concurrents, comme Samsung (Galaxy S8) ou LG (G6).

Le véritable élément différenciant pourrait être la réalité augmentée. Tim Cook mise beaucoup là-dessus et Apple aurait pris pas de l'avance par rapport à la concurrence, notamment Google. Reste à savoir si tout cela sera vraiment opérationnel dans deux mois. Certains ingénieurs chez Apple risquent de passer un été très chaud.