00:00-00:00

audio
vidéo

Nouveau monde. Alexa, Google, Cortana, Siri, Djingo… Bienvenue dans l’ère des majordomes virtuels

Majordome virtuel

Un assistant domestique, c’est une sorte de majordome pour la maison. Il s’agit d’un petit appareil à commande vocale (il comprend ce que vous dites) et qui peut faire plein de choses : diffuser de la musique, allumer vos lumières, effectuer des achats en ligne, commander un VTC et même diffuser la radio et des podcasts, entre autres choses. C’est probablement le transistor du futur !

Alexa, Google, Cortana, Siri, Djingo

On connaît déjà Amazon Echo et Google Home. De son côté, Microsoft vient de présenter également son assistant vocal baptisé Invoke. Réalité en partenariat avec Harman Kardon, il intègre l’intelligence artificielle Cortana que l’on trouve déjà sur les ordinateurs sous Windows. Ce n’est pas tout. Apple pourrait également dévoiler un assistant vocal pour la maison utilisant la commande vocale Siri lors de sa prochaine conférence début juin. Orange va lancer un modèle en français, Djingo, au début de l’année prochaine. Enfin, Amazon, encore lui, vient de dévoiler une nouvelle version d’Echo qui intègre désormais un écran et une caméra, permettant, par exemple, de passer des appels en visioconférence avec Skype.

Pourquoi cet engouement ?

Cette éclosion de nouveaux produits s’explique principalement par les progrès récents de l’intelligence artificielle. Ces systèmes reconnaissent la parole humaine avec un taux de réussite très élevé. Certes, on aimerait qu’ils fassent encore mieux, comme, par exemple, comprendre les hésitations ou traiter plusieurs requêtes à la fois.
Ce marché, inexistant il y a quelques années, est en plein boom. En 2015, Amazon, le pionnier, a vendu 6,5 millions d’appareils. Il devrait en vendre plus de 24 millions cette année.

Et la France ?

La France reste pour l’instant à l’écart de ce phénomène. Officiellement, aucun de ces équipements n’est sorti en France. Cela prend du temps de les adapter à la langue française. Il est néanmoins possible d’utiliser un Amazon Echo ou un Google Home acheté aux Etats-Unis en France, à condition de lui parler en anglais. Les versions françaises devraient arriver à la fin de cette année ou au début de l’année prochaine.