--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les Pourquoi. Pourquoi les courses à pied se déroulent-elles dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ?

Vous avez déjà suivi une course d’athlétisme. A l'exception du 100 mètres qui se court en ligne droite, dans les 200m, 400m, 800m, puis le demi-fond : les virages se prennent tout le temps dans le même sens. Quand vous êtes dans les tribunes du stade, les coureurs passent de gauche à droite devant vous. 

La codification des épreuves date des premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne, en 1896

A l’époque, il fut décidé de manière arbitraire que les athlètes courraient dans le sens des aiguilles d’une montre. C’est une convention comme une autre. 

Mais très vite, des protestations se sont élevées. Pas du public : des coureurs. Ils ont fait valoir ce n’était pas naturel pour eux. Et il a été décidé, en 1913, d’inverser le sens de rotation des courses. 

Il faudra attendre 2004 pour qu’un chercheur, le Japonais Hideaki Fukami, tente de comprendre pourquoi les athlètes se sentent plus à l’aise dans ce sens, et à déterminer s’il y a réellement une différence. Il a fait courir un 400m (qu’on appelle aussi dans le jargon le "tour de piste", aux mêmes, mais dans les deux sens. Le chronomètre est formel : les athlètes mettent deux secondes de moins avec la corde à gauche ! 

Les courses à pied ne sont d’ailleurs pas les seules concernées par cette règle

Les jeux collectifs comme le cricket, par exemple, suivent le même sens de rotation. Quelle en est la raison ? 

Pour certains esprits pragmatiques, l’habitude de s’entraîner dans ce sens suffit à expliquer les meilleures performances. Ok, alors pourquoi cette habitude?
Pour M. Fukami, l’explication est d’ordre physiologique. C’est l’hémisphère droit du cerveau qui dirige la perception de l’espace, la vision serait donc meilleure à gauche. Ajoutons le fait que chez la plupart des personnes (les droitiers), la jambe d’appel est la gauche et donc il est plus facile de virer à gauche. 

La police a aussi noté que les gens qui prennent la fuite, quand ils ont le choix, partent naturellement vers la gauche. 

Étrangement : c’est la même chose pour les chevaux

Les éleveurs vous le diront : les quadrupèdes sont plus à l’aise pour galoper sur leur pied gauche. On pense que la cause en est la position couchée du fœtus, quasiment toujours sur le même côté dans le ventre de la jument. 
Je précise, en ces temps troublés, que cette chronique n’a rien de politique...  

Jusqu’à preuve du contraire... 

 

 

plus