00:00-00:00

audio
vidéo

Les Pourquoi. Pourquoi chante-t-on “poooooo po-po-po-po poo poooo” dans les stades ?

Vous avez tous entendu cette mélodie pendant un match de foot, dans un stade, ou à la télé. Tout le stade chante comme un seul homme, même les filles...
Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas raconter la cause de ce succès, mais son historique. 

D’où viennent ces cinq notes ?

Les connaisseurs du rock auront reconnu l’original, le titre Seven Nation Army du groupe américain The White Stripes (Jack et Meg White). Pour les puristes, je signale qu'il fait partie de leur quatrième album studio, Elephant, et qu'il est sorti au  printemps 2003. Il a été disque d’or en Allemagne, mais le titre Seven Nation Army a surtout remporté en 2004 le Grammy Award de la meilleure chanson rock  (best rock song).

En octobre 2003, un match d'Europe oppose le Milan AC et le FC Bruges

En attendant le début du match, la Blue Army, un groupe d’ultras, les supporters de l'équipe belge se réunissent dans un café. Une radio diffuse le titre des White Stripes, qu’ils reprennent tous en cœur, l’alcool aidant. Puis ils se rendent au stade de San Siro tout en chantant le riff principal.  Et lorsqu’Andrès Mendoza marque le premier but du match, les fans belges reprennent tous ensemble cette mélodie. Ce sera le seul but du match, Bruges a gagné à l’extérieur contre toute attente, et ses supporters décident que ce tube sera leur nouvel hymne.

Février 2006 : encore la Coupe d’Europe

Et cette fois Bruges reçoit Rome. L’hymne belge est repris par les supporters romains qui ont fait le déplacement. Les joueurs italiens sont impressionnés. Francesco Totti avoue être allé acheter l’album une fois rentré à Rome. 

Juillet 2006, demi-finale de Coupe du monde : l’Italie bat l’Allemagne en Allemagne ! À la fin du match, les supporters entament la chanson qui a désormais pris un nom en Italie : Popopopo. Elle devient l’hymne officieux de la Squadra Azzura, un peu comme I Will Survive est devenu celui de l'équipe de France de Zidane en 1998. 

Et ce n’est pas fini ! Le titre rock revient au monde du rock

Le 11 juillet 2006, les Rolling Stones donnent un concert en Italie à Milan où ils font monter sur scène les footballeurs Del Piero et Materazzi. Les deux stars saisissent un micro et lancent le Popopopo repris par le public.

A l'Euro 2008, la chanson est dans tous les stades. Puis elle repart aux États-Unis. Elle est adoptée en 2011 par les supporters des Ravens de Baltimore, une équipe de football américain, puis elle gagne d’autres sports comme en NBA (la ligue de basket)  ou le base-ball. Il existe désormais 92 remix de cet hymne. 

Pour le meilleur et pour le pire. Jusqu’à preuve du contraire...