--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le vrai du faux. Non, la Fédération française de rugby n'a pas confondu les drapeaux néo-zélandais et australien

Non seulement les rugbymen du XV de France ont perdu, samedi 11 novembre, lors du match amical contre la Nouvelle-Zélande au Stade de France (38-18) mais un détail sur leurs maillots a attiré l'attention.

D’après ce qu’on a pu lire dans des articles publiés sur les sites du Figaro et de Ouest France (qui a depuis supprimé sa page), mais aussi notamment sur le compte Twitter de l’ancien commentateur Pierre Salviac, l’équipementier de la FFR (Fédération française de rugby) s’est un peu emmêlé les pinceaux... et a brodé le drapeau de l’Australie sur les maillot des Bleus à la place de celui de la Nouvelle-Zélande ! Une bourde repérée, au départ, par un ancien journaliste néo-zélandais sur Twitter, photo du match à l’appui.

Forcément, les commentaires ont suivi, du genre : "Non seulement on n'est pas au niveau, mais en plus on n'est même pas capables de respecter l'adversaire". Bref, cela ne fait pas très sérieux. Sauf qu'il n'y a pas eu de confusion.

Une différence subtile

Après une étude minutieuse du maillot des Bleus lors de ce match, le résultat est sans appel. Il s’agissait bien du drapeau de la Nouvelle-Zélande et pas celui de l'Australie. Il faut dire que la différence n’est pas forcément flagrante. Les deux drapeaux ont un Union Jack, le drapeau britannique, en haut à gauche sur un fond bleu, ainsi que de petites étoiles qui représentent la constellation de la Croix du Sud. Sur le drapeau australien, ces étoiles sont blanches, sur le drapeau néo-zélandais, elles sont rouges avec un liseret blanc.

Attention au faux-pas diplomatique

Il s'agit d'ailleurs de ne surtout pas de faire la bourde si vous voyagez dans ces pays. Le sujet y est très sensible. D’ailleurs, ce n’est sans doute pas un hasard si cette histoire de drapeau sur le maillot des Bleus est partie d’un journaliste néo-zélandais.

La question agite en fait le débat public depuis une quarantaine d’années, à tel point que le gouvernement kiwi a officiellement organisé, en 2015, un référendum pour changer le drapeau, avec de nombreuses propositions, dont celle de remplacer l’Union Jack par une branche de fougère argentée. Résultat : deux ans de débat et 56 % des votants qui ont finalement décidé de garder le drapeau actuel.

plus