--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

franceinfo junior. Pourquoi la France connaît-elle une vague de froid ?

"De nombreuses régions connaîtront des journées sans dégel dès mardi", avait prévenu Météo France. Depuis le début de semaine, la France métropolitaine est touchée par une grande vague de froid, avec des températures négatives, occasionnant de fortes gelées et parfois des chutes de neige : - 10°C à Strasbourg, - 11°C à Mulhouse, - 10°C à Dijon, - 6°C à Toulouse, - 4°C à Marseille...

La cause de cette météo intense, mais pas exceptionnelle en cette saison hivernale, c'est un anticyclone qui fait descendre de l'air froid du nord-est de l'Europe vers la France. Cet épisode météo arrive juste après la tempête Egon, qui avait déjà privé jusqu'à 330 000 foyers d'électricité dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 janvier.

Des mesures ont été prises pour éviter au maximum les coupures d'électricité, c'est ce que détaille ce dossier de notre rédaction. Un appel à la vigilance a également été lancé par le ministère de la Santé pour prévenir les conséquences du froid sur la santé (gelures, hypothermie, infections pulmonaires...), notamment pour les personnes fragiles. Un plan a été mis en place pour venir en aide aux personnes vivant à la rue, comme l'explique cet article du Parisien.

Pourquoi fait-il si froid d'un coup ? D'où vient la neige ?

Au micro de franceinfo junior, trois élèves de CM1 posent leurs questions sur cette vague de froid. Pour leur répondre, Élodie Callac, prévisionniste à Météo France.

En partenariat avec le magazine d\'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com.
En partenariat avec le magazine d'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com. (franceinfo junior)

Réécoutez les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 16 janvier, des collégiens ont posé leurs questions sur la production de fruits et légumes

► Mardi 17 janvier, ils ont posé des questions sur la 3G et la 4G

► Mercredi 18 janvier, ils ont parlé icebergs et fonte des glaces avec un glaciologue

► Jeudi 19 janvier, des élèves de CM2 ont posé leurs questions sur les débats politiques

plus