--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Français du monde. De la banque à l'art contemporain à Singapour

Une anecdote à peine croyable

Guillaume Lévy-Lambert a eu le déclic en 1999. Il vient juste de rencontrer son compagnon, avec qui il s'envole pour Los Angeles. Et là, dans un musée, ils tombent tous les deux en arrêt devant une toile du peintre pop art Roy Lichtenstein, représentant un calendrier de bureau. "La première chose que je vois, se souvient Guillaume, c'est en haut de la toile, la date affichée : lundi 21 mai 1962, le jour de ma naissance, et sur le côté, une date encerclée : 26 octobre, l'anniversaire de Mark." Les deux hommes décident à cet instant de se lancer sérieusement dans l'art contemporain, pour laisser une trace de cette histoire.

Singapour depuis la terrasse du Marina Bay Sands
Singapour depuis la terrasse du Marina Bay Sands (Photo Emmanuel Langlois)

Aujourd'hui à la tête de la collection Magma

400 objets d'Asie du Sud-Est : des peintures principalement, mais aussi des sculptures, des photos et des vidéos. L'expo a déjà été montrée ici il y a six ans et une partie chez Sotheby's à Paris. "Longtemps, l'art n'a pas été très important à Singapour, raconte le Français, qui a beaucoup investi dans les industries lourdes, puis chimiques puis dans la finance. Aujourd'hui, l'île se voit en capitale du monde de demain et investit beaucoup dans l'art, via des galeries internationales ou des foires d'art contemporain."

Singapour a ainsi inauguré l'an dernier the National Gallery, le plus grand musée au monde consacré à l'art moderne dans la région. C'est un autre Français, l'architecte Jean-François Milou qui a mené à bien le projet.

Les \" Gardens by the Bay \", balade à 50 mètres de hauteur
Les " Gardens by the Bay ", balade à 50 mètres de hauteur (Photo Emmanuel Langlois)

25% de terrain gagné sur la mer

Guillaume Lévy-Lambert est arrivé en Asie il y a 30 ans, envoyé par son employeur de l'époque Paribas, ouvrir un bureau à Tokyo. Puis ce sera Hong-Kong et Singapour. "Ça a été le moment où j'ai décidé de changer de carrière, se souvient-il. Du jour au lendemain, j'ai quitté la banque pour une nouvelle carrière dans la publicité."

Le Français est brillant. Il développe et gère pendant 10 ans tout le réseau de Publicis en Asie du Sud-Est. Indépendant aujourd'hui, Guillaume Lévy-Lambert, ancien parisien, a diverses activités, toutes en lien avec l'art, précise-t-il. Il habite avec son compagnon dans une vieille"shop house" restaurée un peu à l'écart de Chinatown. "Ce sont des maisons de ville classées, détaille-t-il. La nôtre, historiquement, avait un entrepôt au rez-de-chaussée, et la famille habitait au-dessus. Quel contraste entre cette maison des années 20 et la rénovation contemporaine qu'on a faite !" Singapour, c'est une course permanente vers le futur qui donne le vertige.

L\'hôtel Fullerton, l\'un des plus anciens de Singapour, devant Marina Bay, gagnée sur la mer de Chine.
L'hôtel Fullerton, l'un des plus anciens de Singapour, devant Marina Bay, gagnée sur la mer de Chine. (Photo Emmanuel Langlois)

"C'est le pays qui a grandi le plus physiquement au monde ces 50 dernières années, +25% grâce à la poldérisation, le terrain gagné sur la mer. Le nouveau centre avec l'hôtel Marina Bay Sands est bâti sur des terres qui n'existaient pas il y a 40 ans. Il y a une planification urbaine très active, bien pensée, suivie d'une action à un rythme déconcertant." 

Plusieurs compagnies, comme Air France, proposent des vols quotidiens entre Paris et Singapour. Guillaume Lévy-Lambert n'est pas prêt de quitter ce petit Manhattan tropical, à 100 kilomètres de l’Équateur. Ce à quoi il a mis des années à s'habituer, reconnaît-il, c'est l'absence de saisons. "A Paris, je me réveille, je vois la lumière du jour, on sait tout de suite quelle est la saison. Ici, le jour se lève et se couche à la même heure toute l'année." A 54 ans, le Français se mettrait bien au golf, très tôt le matin, pour éviter la chaleur humide qui vous assomme.

Lui écrire

Le centre de Singapour vu depuis les rues anciennes du quartier chinois, de nuit
Le centre de Singapour vu depuis les rues anciennes du quartier chinois, de nuit (Photo Emmanuel Langlois)

Aller plus loin

Aller à Singapour avec Air France. Que vous cherchiez un vol de dernière minute Paris - Singapour ou un départ plus lointain.

La nouvelle cabine BEST d\'Air France sur Paris-Singapour
La nouvelle cabine BEST d'Air France sur Paris-Singapour (Air France)

Retrouvez ce portrait dans Vivre à l'étranger.com, le site de la mobilité internationale du groupe Studyrama

Sa collection, Magma

La National Gallery de Singapour

Sur le tarmac de l\'aéroport de Singapour Changi
Sur le tarmac de l'aéroport de Singapour Changi (Photo DR)

L'Office de tourisme de Singapour

Séjourner à l'hôtel Sofitel So de Singapour, dernier hôtel boutique de luxe de l'île, où l'élégance française se mêle au chic moderne

Le jardin botanique de Singapour classé par l\'UNESCO
Le jardin botanique de Singapour classé par l'UNESCO (Photo Emmanuel Langlois)

plus