--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En route vers Paris 2024. Les Jeux, c'est aussi de l'art

La sculpture, la musique, la littérature, la peinture ou l’architecture ne sont plus des disciplines olympiques depuis 1954.

Mais tout espoir n’est pas perdu pour les amateurs d’art. Si Paris accueille les Jeux en 2024, on pourra apprécier la richesse artistique de certains sites de compétitions choisis par le comité parisien, comme le château de Versailles pour l’équitation ou le Grand Palais pour l’escrime.
A travers les cérémonies d’ouverture et de clôture, on pourra également admirer, comme à chaque édition, de véritables œuvres artistiques.

Le sport et la culture célébrés avec les Jeux …

"Le sport et la culture font partie de l’ADN de Paris 2024", comme nous l'explique Marie Barsacq, directrice Impact et héritage de Paris 2024. "Mêler ces deux univers est l'occasion de porter des valeurs communes et de rapprocher de nouveaux publics".

Dans ce sens, le comité parisien, si la ville est élue, organisera l’Olympiade Culturelle. L’objectif de cet événement consiste à faire résonner l’olympisme dans les milieux moins férus de sport.

Cette Olympiade a lieu quatre ans avant les Jeux. Pour Paris, cela se passerait en 2020, au lendemain des Jeux de Tokyo.

Ce n’est plus une obligation de l'organiser pour les villes hôtes. Cela démontre la réelle volonté de Paris 2024 de lier le sport à la culture.

En 2012, à Londres, l’Olympiade Culturelle avait créé une vraie effervescence avant l’arrivée des Jeux. Plus de 12 000 performances avaient eu lieu. Tous les arts étaient au programme : de la danse, de la musique, de la littérature, du théâtre, de la mode, du cinéma ou encore de la gastronomie.

Aussi, un festival olympique sera organisé de juin 2024 à octobre 2024 (entre la fête de la musique et la nuit blanche). Ces trois mois d’événements culturels offriront des performances artistiques et des échanges internationaux avec les autres villes olympiques.

… mais aussi dès à présent

Les Jeux sont une invitation à rapprocher le sport et la culture. Mais dès la phase de candidature, le comité espère rapprocher ces deux mondes.

Dès le 8 juillet, la plus grande avenue de street-art au monde sera inaugurée. Elle s’étendra sur 5000 m du canal Saint Denis au Stade olympique (Stade de France). Le comité parisien invitera des centaines d’artistes graffeurs du monde entier pour réaliser leurs œuvres sur les murs ou le mobilier urbain. L’avenue continuera d’évoluer jusqu’en 2024.

A partir de septembre, dans la ville de Paris, chaque équipement sportif sera doté d’une œuvre culturelle. Il y aura un vrai objectif de médiation. Un professionnel pourra même se trouver au sein de votre gymnase ou de votre piscine pour expliquer le sens de l’œuvre.

Enfin, pour les philatélistes, un timbre à l’effigie de Paris 2024 est disponible depuis le 15 mai.

 

plus