--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

En route vers Paris 2024. La Seine sort le grand jeu

Si vous vous êtes promené dans la capitale ce week-end, à l’occasion des Journées Olympiques, vous avez peut-être admiré sur la Seine, une piste d'athlétisme flottante située entre le pont Alexandre III et le pont des Invalides.
Courir sur la Seine le temps d’un week-end, c’est déjà un concept mais le comité olympique parisien veut aller plus loin : à la suite des Jeux de 2024, on pourrait s'y baigner.

Un enjeu environnemental de taille

L’état actuel de la Seine ne permet pas la baignade, interdite par un arrêté depuis 1923. Selon l’Agence régionale de la santé, les mesures sur deux bactéries de référence (l’Escherichia coli et les entérocoques) ne sont pas satisfaisantes. Ainsi, les risques de gastro-entérites, d’infections et de maladies bactériennes sont trop élevés.
Les principales sources de pollution sont connues : une mauvaise gestion des eaux usées (les bateaux logements n’ont par exemple pas de système d’évacuation), un filtrage de certaines stations d’épuration à améliorer ou encore les égouts qui débordent dans la Seine, en cas de forte pluie.

Pourtant, il y a des raisons de croire à une vraie amélioration car c’est un tel enjeu pour le comité parisien qui veut organiser les compétitions olympiques de triathlon et de natation en eau libre.
Mais c’est aussi un enjeu de longue date pour la ville. Dans les années 90, Jacques Chirac avait promis d’ouvrir la Seine à la baignade.
Enfin, le grand nombre de partenaires réunis sur ce projet permet d'envisager une véritable prise de conscience et un travail à l’unisson.

A quoi ressemblera la Seine de demain?

Les Jeux de Paris 2024 pourraient être un véritable accélérateur pour la propreté de la Seine. Le fleuve sera, en toute logique, dans un bien meilleur état que les eaux de la baie de Rio pour les Jeux de 2016 qui étaient, selon une étude scientifique, 1,9 million de fois trop polluées.
Autre point encourageant : il y a le retour d’un certain nombre d’espèces de poissons dans la Seine, comme le saumon, mais aussi une flore aquatique en meilleur état.

Enfin, de plus en plus de compétitions sportives sont organisées dans le fleuve. Le prochain rendez-vous entre les sportifs et la Seine est le triathlon de Paris le 2 juillet dans le canal de l’Ourcq. Il y eu également l’Open Swim Stars les 17 et 18 juin dernier. L'étape suivante sera d'ouvrir l'accès au grand public. En plus du réaménagement des quais de Seine, des bases nautiques flottantes ou des trampolines géants sont en cours d’imagination par des urbanistes et architectes qui participent au concours "Réinventer la Seine".

Mais si vous n’avez pas la force d’attendre jusqu’en 2024, vous pouvez vous rabattre sur le bassin de la Villette qui propose trois aires de baignade à partir de mi-juillet.

plus