00:00-00:00

audio
vidéo

En direct du monde. Japon : après les cafés à chats, les cafés à hiboux

Aujourd'hui, au Japon, les propriétaires de cafés à animaux diversifient leur offre. Et ils proposent à ceux qui se lassent des chats ou des chiens, de consommer un tasse de thé ou de café en compagnie de… hiboux.

Ils sont apparus à Tokyo il y a quatre ans. La capitale japonaise en compterait aujourd’hui plus d’une cinquantaine. Revendiquer les bienfaits du ronron d’un chat sur la santé humaine, c’est une chose. Soigner son stress, son anxiété en compagnie d’un rapace, en est une autre. Mais rien ne vous empêche de vous prendre en selfie avec un hibou dans une main, une tasse de café dans l’autre et un smartphone à proximité.

Une clientèle quasi-exclusivement féminine 

Ce sont des endroits plutôt petits de 80 mètres carrés en moyenne. Certains alignent une quinzaine de hiboux, quelques chouettes aussi et souvent le client n’arrive pas à différencier un hibou d’une chouette. Ce sont des rapaces d’élevage, ils ne sont pas nés dans une forêt mais chez un éleveur. La clientèle est à 95 % féminine. Moyennant autorisation et certaines précautions, elles peuvent caresser les rapaces mais ne pas utiliser d’appareils de photo avec flash. Pour le propriétaire du café, le premier souci est d’éviter que ces oiseaux carnivores ne rejettent leurs excréments sur les clientes.

Les conditions de vie des rapaces dans ces cafés sont dénoncées par les associations de protection des animaux. Les hiboux ont un bec puissant et des griffes fortes. Ils sont donc attachés en permanence, dans un espace réduit et cloisonné, toujours éclairé, et, même s’ils sont domestiques, rien ne dit qu’ils apprécient les caresses des humains, surtout si elles ne sont pas sollicitées. Ils ne peuvent pas boire de l’eau librement. Certains ornithologues qualifient de cruelles les conditions de travail des hiboux dans les cafés à animaux de Tokyo.

D'autres cafés à animaux

A Tokyo, on trouve aussi des cafés à chèvres, lapins, pingouins et reptiles. Il ne faut pas oublier que si les cafés à animaux àTokyo sont populaires c’est parce que les appartements sont exigus et que les propriétaires y interdisent la présence d’animaux de compagnie, reptiles inclus.