--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Ça nous marque. Salomon : "La croissance de notre activité est plus dans le "running" que dans le ski"

C’est en 1947, dans le vieil Annecy, que François Salomon ouvre un petit atelier. Il y fabrique des scies à bois, mais très vite, son fils Georges va avoir l’idée d’utiliser cette technologie pour fabriquer des carres de ski.

Le carre d'un seul tenant, une révolution

A l’époque, ces lames situées sur le côté du ski, étaient en différents morceaux vissés. Le fait d’en fabriquer d’un seul tenant va complètement changer la tenue du ski sur la glace.
Son idée est un succès mais celle qui va définitivement asseoir la marque quelques années plus tard est l’invention de la fixation.
"Salomon, pour ceux qui se souviennent à l’époque, c’est l’ange gardien, la sécurité… Ne plus se casser la jambe à ski", raconte Jean-Marc Pambet.

En 1972, l'entreprise devient leader mondial des fixations

Et Salomon en vend plus d'un million de paires pour un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros. À partir de 1976, Salomon se diversifie encore en proposant une collection de vêtements, de sacs et d'accessoires.
L’histoire familiale se termine en 1997 lorsque Georges Salomon vend son entreprise à Adidas, l’époque n’est plus aussi florissante. Adidas revendra en 2005 au groupe finlandais Amer Sport.

Le salut viendra d’une diversification dans les articles de randonnée et de "trail". Chaussures, vêtements, équipements. Aujourd’hui ce secteur représente 70% de l’activité de Salomon.

plus