--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est comment ailleurs ? Les mesures anti-voitures thermiques en Europe

Si la capitale française souhaite voir disparaitre les voitures essence et diesel dans moins de 13 ans, plusieurs pays européens connaissent actuellement un vaste mouvement qui  va des interdictions totales à des restrictions plus limitées mais contraignantes.  

Oslo en pointe

La capitale de la Norvège va le plus loin. Elle interdit déjà la circulation des véhicules diesels les jours de pollution et va interdire dès 2019 toutes les voitures thermiques, diesel ou essence, dans son centre-ville.  

De plus, en 2025 les voitures thermiques commenceront à disparaitre d'Oslo puisque le parlement de Norvège a voté l'interdiction de vente des véhicules thermiques sur tout le territoire en 2025. En Norvège, plus de la moitié des voitures vendues sont électriques ou hybrides.  

Pays-Bas et Amsterdam

De leur côté, les Pays-Bas vont interdire la vente de voitures thermiques en 2035. Dans la ville d’Amsterdam, où le vélo est roi, cela va plus loin puisque les diesels sont carrément interdits. Et pour conserver sa voiture, il faut vraiment être motivé.  Pour pouvoir la garer en dessous de chez soi, il faut payer à la mairie jusqu'à 600 euros de licence par an. En fait à Amsterdam, les rues sont quasi piétonnes dans le centre.    

Danemark et Copenhague

Les pays du nord de l’Europe sont décidément en avance sur le reste de l’Europe. Le maire de Copenhague veut interdire les nouveaux diesels en 2019 afin de  décourager les habitants de prévoir ce genre d'achat.  

La capitale danoise est traditionnellement anti-voiture avec une politique en faveur du vélo qui remonte aux années 70. Aujourd'hui, il y a plus de vélo que de voitures à Copenhague.  

L'Allemagne avec Bertin, Stuttgart et Munich  

La capitale allemande Berlin a été une des premières il y a une dizaine d'années à interdire son centre aux véhicules les plus polluants avec un système de vignettes. A Paris, les vieux diesels ne sont interdits que depuis l'été 2017.   

En dehors de Berlin, de grandes villes allemandes veulent carrément interdire les diesels. Il s'agit de Stuttgart la ville Mercedes et Porsche et de Munich la ville de BMW. A Stuttgart, c'est un tribunal qui a ouvert la voie à l'interdiction à la suite d'une plainte d'écologistes. A Munich, c'est le maire qui souhaite l'interdiction. Pour l'instant, il n'y a pas de date ferme pour ces interdictions.  

Grande-Bretagne  

Le pays veut interdire la vente de véhicules thermiques d'ici 2040. en attendant, à Londres, on continue de frapper au porte-monnaie. En plus du péage urbain pour pouvoir circuler dans la ville, le nouveau maire a mis en place une nouvelle taxe de 10 livres dans l'hyper centre de Londres pour les véhicules les plus polluants.

plus