Voir la vidéo

"Avenue de l'Europe, le mag". Europe : je t'aime, moi non plus

Le 25 mars 2017 à Rome, les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne vont célébrer en grande pompe le 60e anniversaire du traité éponyme qui a créé l’Europe telle qu’elle est maintenant. Mais c’est aussi en mars que les Britanniques vont déclencher l’article 50 du traité de Lisbonne pour lancer le Brexit.

Les Européens l’aiment-ils encore, cette Europe ? Sont-ils de plus en plus nombreux à vouloir la quitter, ou pas ? "Avenue de l’Europe, le mag" est allé enquêter dans deux des pays fondateurs, l’Allemagne et les Pays-Bas, et dans l’un des pays frondeurs, la Hongrie.

Au sommaire

Hongrie : le beurre, l'argent du beurre et le sourire de l'Europe

Une partie des fonds européens a largement contribué à rénover le patrimoine historique hongrois. Témoins, l’Académie de musique ou des thermes à Budapest, qui attirent plus de 3 millions de touristes chaque année. Mais certaines entreprises, désignées par le gouvernement, détournent les fonds versés par Bruxelles. C'est un député de l’opposition qui fait découvrir à Nora Boubetra et Yvon Bodin une zone industrielle, des serres agricoles ou encore un hôtel abandonnés.

Le pouvoir profite à plein de l’argent de l’Europe mais refuse de respecter ses valeurs : démocratie, droits de l’Homme, solidarité. Face à la dérive autoritaire du Premier ministre Victor Orbàn, une partie de la jeunesse hongroise se mobilise en créant un parti qui se revendique des valeurs européennes.

Un reportage de Nora Boubetra et Yvon Bodin.

Allemagne : périls en la demeure

La décision d’Angela Merkel d’accueillir plus de 1 million de réfugiés en deux ans a fait basculer la belle unanimité de ses compatriotes autour de l’Europe. Le parti anti-européen AfD séduit désormais entre 10 et 15% de la population en Allemagne, et intègre de plus en plus volontiers des néo-nazis.

Irmela, 71 ans, passe ses journées à recouvrir de ses peintures les tags favorables aux thèses nazies, de plus en plus nombreux sur les murs de Berlin. Le lundi 13 février 2017 à Dresde était commémoré le bombardement de 1945 qui a fait plus de 25 000 morts. Des dizaines de jeunes se sont déplacés pour empêcher Pegida, mouvement islamophobe, de manifester comme il en a pris l’habitude.

Un reportage de Frédérique Maillard-Laudisa et Loïc Lemoigne.

Pays-Bas : Nexit or not Nexit ?

Les législatives ont eu lieu le 15 mars 2017, et l'on s’attendait à ce que plus de 20% des électeurs votent en faveur de Geert Wilders, le leader anti-européen. Les Hollandais veulent-ils pour autant que leur pays sorte de cette Union européenne qu’il a contribué à fonder ?

Isabelle Baechler et Pascale Conte ont trouvé les Néerlandais irrités par les réglementations tatillonnes de Bruxelles, en colère contre la mauvaise gestion des frontières face à l’arrivée massive de réfugiés, mais opposés à l’idée de faire comme les Britanniques. Quant à Frits Bolkestein, le créateur du fameux "plombier polonais", il coule à 81 ans des jours heureux, et ne regrette rien.

Un reportage d'Isabelle Baechler et Pascale Conte.

L'Œil de l'Européen

Ce mois-ci, le regard de Stefan De Vries, le chroniqueur hollandais du magazine, sur les candidats à la présidentielle et leur relation à l'Europe.

L'invité

Yves Bertoncini, directeur de l’institut Jacques-Delors et président du Mouvement européen-France, est l'invité de cette émission.

La rédaction de "Avenue de l'Europe, le mag" vous invite à réagir à l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #AVDLE.