Voir la vidéo

"Envoyé spécial" du jeudi 5 octobre 2017

L’équipe d'"Envoyé spécial" nous entraîne dans ses aventures journalistiques, avec de l’investigation, des rencontres inédites, des face-à-face, des focus, du grand reportage, des portraits fouillés…

Au sommaire

Levothyrox, fiasco sur ordonnance

C’est un incroyable cafouillage de santé publique que des millions de patients ne comprennent toujours pas. Une nouvelle formule du Levothyrox, un médicament qui régule chaque jour la thyroïde de 3 millions personnes, a été mise sur le marché en mars 2017. Les Français n’en ont été que peu, voire pas du tout informés.

Très vite, des effets secondaires sont apparus chez les patients et les plateformes d'appels se sont retrouvées saturées. Des plaintes ont été déposées pour "tromperie" et "mise en danger de la vie d’autrui". Coup de théâtre le 15 septembre : sous la pression des malades, la ministre de la Santé a remis sur le marché l’ancienne formule, pour une durée provisoire.

Nos équipes ont enquêté sur cet imbroglio sanitaire. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) ou le laboratoire Merck sont-ils responsables ? Pourquoi la Belgique, où une nouvelle formule a aussi été lancée, n’a-t-elle pas connu de problème ?

Un reportage de Perrine Bonnet, Wandrille Lanos, Guillaume Birot et Mathieu Mondoulet.

Après la diffusion de ce reportage, "Envoyé spécial" se penche sur les relations entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. Les tensions diplomatiques entre les deux pays ont atteint un paroxysme ces dernières semaines : dans un tweet, Donald Trump a affublé le leader nord-coréen du sobriquet de "rocket man" (l’homme-fusée) et s’est fait traiter en retour de "vieux fou" par Kim Jong-un. Le magazine consacre deux reportages et une interview exclusive à ce face-à-face inédit entre les deux chefs d’Etat, qui fait redouter le pire au reste du monde.

Donald Trump : fini de rire ?

Alors que les Etats-Unis viennent de vivre la pire tuerie de masse de leur histoire, le président américain, raillé et critiqué depuis des mois, est-il encore crédible ? Jamais un dirigeant américain n’aura été autant moqué et tourné en dérision. Caricatures, sketches, éditoriaux caustiques… En moins d’un an à la tête du pays, Donald Trump est devenu la risée des Etats-Unis.

Les grandes émissions populaires de télévision, les fameux late night shows, enregistrent des records d’audience chaque fois qu’elles caricaturent le chef de l’Etat. Se moquer du président, ça fait vendre ! A Los Angeles, sur le célèbre Walk of Fame de Hollywood Boulevard, l’étoile de Donald Trump gravée dans le trottoir est l’objet de crachats quotidiens, et a été vandalisée une vingtaine de fois.

Des voix commencent à s’élever partout dans le pays pour réclamer sa destitution : 60 000 professionnels de santé ont même signé une pétition arguant que Donald Trump n’était pas apte à diriger le pays. Dans ce contexte, l’escalade verbale entre le président américain et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un ne risque-t-elle pas de mener au désastre ? Après avoir fait rire l’Amérique, Donald Trump va-t-il faire pleurer la planète entière ?

Un reportage de Virginie Vilar et Olivier Gardette.

Mon pote ce despote

C’est une super-star du basket américain, aussi connu que Michael Jordan aux Etats-Unis, qui réussit le tour de force d’être à la fois l’ami de Donald Trump et celui de… Kim Jong-un. Dennis Rodman est l’un des rares Occidentaux au monde à pouvoir approcher le dirigeant nord-coréen, grand fan de basket. L’Américain se rend souvent à Pyongyang, connaît les enfants du dictateur, et pratique même le karaoké avec lui !

En exclusivité, une équipe d’"Envoyé spécial" a rencontré l’ancien joueur qui a fait le récit de cette étrange amitié, et livré un portrait surprenant du chef d’Etat le plus secret du monde.

Interview exclusive de Dennis Rodman, par Yvan Martinet et Alexis Jacquet.

Corée du Nord : le pays du secret

Voyage exceptionnel au cœur du pays le plus fermé et le plus militarisé du monde. La Corée du Nord laisse peu de caméras capter des images de ce qui se passe à l’intérieur de ses frontières. Fait rare, après de longs mois de négociations, les journalistes d’"Envoyé spécial" ont obtenu l’accord des autorités pour réaliser ce carnet de route.

Ils ont suivi le quotidien d’une famille nord-coréenne, ont pu ouvrir les portes d’un hôpital, d’une usine, et même interroger des Nord-Coréens dans la rue et dans les campagnes. Les témoignages recueillis attestent du degré d’embrigadement et d’isolement dans lequel l’Etat maintient 24 millions de personnes.

 Un reportage de Nathalie Tourret et Julien Alric. 

La rédaction d'"Envoyé spécial" vous invite à commenter l'émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #EnvoyéSpécial.

Suivez le live et réagissez en direct
plus