Voir la vidéo

"13h15 le dimanche". Diana : la légende et les doutes

Lady Diana a écrit sa propre légende et des millions d’admirateurs se sont trouvés orphelins il y a vingt ans, le 31 août 1997, quand son destin s’est fracassé à Paris sur le treizième poteau du tunnel de la voie Georges-Pompidou, sous la place de l'Alma.

Jeune roturière rêvant d’épouser Charles, puis femme bafouée et princesse de Galles malheureuse, elle était tout cela à la fois. C'était aussi une femme moderne, notamment engagée dans la lutte contre le sida ou les mines antipersonnel.

Une fin tragique trop banale pour être vraie ?

Lady Di a été une mère prête à tout pour conserver ses fils, son rang et les honneurs après son divorce en 1996.Une amoureuse éconduite, consciente de l’impact de chaque image, qui décide de se venger ? De là à imaginer que les services secrets aient planifié sa mort…

Pour le magazine "13h15 le dimanche" (Facebook, Twitter, #13h15), Marie-Pierre Farkas, Jean-Marie Lequertier et Anthony Santoro reviennent sur cette fin tragique. Trop brutale et banale, pour que celles et ceux qui l'aimaient s'en satisfassent ? Journalistes et écrivains refont l’enquête pourtant bouclée des deux côtés de la Manche. Et jusqu'à Paul Burrel, son dernier majordome, qui repasse le film des dernières heures de Diana Frances Spencer…

plus