Voir la vidéo
France 3

Edouard Philippe rappelle François Bayrou à l'ordre

C'est le premier couac au sein du gouvernement. Ce mardi matin, le Premier ministre a recadré vertement son ministre de la Justice estimant qu'il était allé trop loin dans sa liberté de parole. "Quand on est ministre on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen", a en effet déclaré Édouard Philippe sur Franceinfo, qui lui reproche d'avoir appelé des journalistes de France Inter mercredi 7 juin pour se plaindre d'une enquête sur les emplois présumés fictifs d'assistants d'eurodéputés issus du MoDem.

Bayrou tient tête

La réplique de François Bayrou ne s'est pas fait attendre. En déplacement à Lens, dans le Pas-de-Calais, le ministre a tenu tête au Chef du gouvernement. "Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire (...), je le dirai", s'est-il exclamé. Le maire de Pau (Pyrénées-Atlantiques) s'était déjà distingué en avril lors des investitures pour les législatives en contestant les choix d'Emmanuel Macron.

Cette polémique est embarrassante pour l'exécutif, car le garde des Sceaux doit présenter mercredi 14 juin en conseil des ministres son projet de loi sur la moralisation de la vie publique.