FRANCEINFO

VIDEO. "Comment pouvez-vous même mettre en cause l'élection d'un parlementaire ?" dit Valls aux journalistes

Manuel Valls a été accueilli par une nuée de caméras, lundi 19 juin, à l'Assemblée nationale, à Paris, au lendemain du second tour des législatives. Interrogé sur son élection contestée à Evry (Essonne), l'ancien Premier ministre PS, qui ne s'est imposé que de 139 voix, s'est impatienté : "Comment pouvez-vous même mettre en cause  l'élection d'un parlementaire ? Il y a d'autres élections, je crois, hier soir, qui se jouent à une poignée de voix ! A 8 voix ! Vous leur posez cette question ?".

"Pourquoi voulez-vous que je vienne demain ?"

L'ancien ministre de l'Intérieur a jugé qu'il était "normal" de se rendre dès le lundi à l'Assemblée nationale. "Hier, j'ai été élu ! Je siège à l'Assemblée nationale", a-t-il martelé. "Pourquoi voulez-vous que je vienne demain, après-demain, dans une semaine ? Au nom de quoi ? Parce que c'est moi ?" Interrogé sur d'éventuels recours, il a répondu qu'il s'agissait d'un "droit".

L'élection dans l'Essonne de Manuel Valls est contestée par sa concurrente de La France insoumise, Farida Amrani. Lorsque l'ancien chef du gouvernement a proclamé dimanche soir à Evry sa victoire, avec 50,3% des suffrages, sa déclaration a été accueillie par les cris des opposants.