Edouard Philippe, au palais de l\'Elysée, le 31 mai 2017.
Edouard Philippe, au palais de l'Elysée, le 31 mai 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Edouard Philippe trouve qu'il y a "une fraîcheur intellectuelle", "réjouissante et intéressante" chez les militants LREM

Edouard Philippe a estimé, jeudi 13 juillet, sur France Culture, qu'il y a "une fraicheur intellectuelle" chez les militants du mouvement La République en marche, qu'il trouve "réjouissante et intéressante".

"Une envie de faire différemment"

Le Premier ministre a été invité samedi dernier par les responsables de La République en marche à participer à leur convention. "J'y ai trouvé une fraîcheur intellectuelle, une envie de faire différemment, une envie de ne pas organiser les choses de façon trop verticale et de faire participer tous ceux qui, au fond, refusent que la politique, ce sont les autres, que j'ai trouvé réjouissante et intéressante et qui me semble assez constitutif à ce qu'est En Marche ! Ensuite, il faut le mettre en œuvre : c'est sans doute un exercice difficile", a-t-il expliqué.

La construction d'une formation politique, "un exercice difficile"

Un collectif, baptisé Les Marcheurs en colère, a été créé récemment par des militants qui ont porté au pouvoir Emmanuel Macron. Ils dénoncent le manque de démocratie au sein du mouvement. Edouard Philippe a rappelé qu'"il y a 15 ans", il était "avec Alain Juppé, un de ceux qui ont mis en place l'UMP. Je me souviens de la difficulté que peut être la construction d'une formation politique alors que le parti est au pouvoir", a-t-il précisé. "C'est un exercice difficile. En Marche est en train de le réaliser. Je suis plutôt confiant, je pense qu'ils le feront bien", a-t-il parié.

"Je parle du mouvement En Marche ! avec prudence parce que je ne suis pas adhérent du mouvement. Je ne suis pas le mieux placé pour en parler", a-t-il tenu à préciser.

plus