Voir la vidéo
FRANCE 2

Philippe recadre Bayrou après ses pressions sur les journalistes

Premier couac au gouvernement. Édouard Philippe a recadré François Bayrou après que ce dernier a passé un coup de fil à des journalistes de France Inter mercredi 7 juin pour se plaindre d'une enquête sur les emplois présumés fictifs d'assistants d'eurodéputés du MoDem. "Quand on est ministre, on ne peut plus réagir comme quand on est un simple citoyen", a déclaré le Premier ministre ce mardi.

Entorse au principe de confidentialité

Un rappel à l'ordre auquel François Bayrou a immédiatement répliqué. En déplacement dans le Pas-de-Calais, le Garde des Sceaux a souhaité mettre les choses au clair : "Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire (...) je le dirai". Une entorse au principe de confidentialité posé par Emmanuel Macron dès le départ. De plus, ce refus d'obtempérer tombe au plus mal. En effet, François Bayrou présentera mercredi 14 juin son projet de loi sur la moralisation de la vie publique.