Gilles Boyer en campagne aux côtés d\'Alain Juppé pour l\'investiture de la droite à l\'élection présidentielle, à Boulogne-Billancourt, le 12 octobre 2016. 
Gilles Boyer en campagne aux côtés d'Alain Juppé pour l'investiture de la droite à l'élection présidentielle, à Boulogne-Billancourt, le 12 octobre 2016.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Gilles Boyer, proche d'Edouard Philippe et d'Alain Juppé, nommé conseiller à Matignon

Edouard Philippe s'entoure d'un de ses proches. Gilles Boyer (LR) est nommé conseiller du Premier ministre, à partir du 1er juillet, selon un arrêté paru samedi 24 juin au Journal officiel.

Fidèle d'Alain Juppé, dont il avait dirigé la campagne pour la primaire de la droite, Gilles Boyer avait été battu par un candidat de La République en marche, Jacques Maire, au second tour des élections législatives dans la 8e circonscription des Hauts-de-Seine, un territoire historiquement marqué à droite. 

Ancien partisan d'une "opposition bienveillante" 

Celui qui a défendu une ligne "d'opposition bienveillante si la majorité présidentielle [remportait] les législatives" avait salué mercredi les "nominations méritées" au gouvernement des membres des Républicains Sébastien Lecornu et Jean-Baptiste Lemoyne, ainsi que de Nathalie Loiseau, directrice de l'ENA et diplomate de carrière.

Proche d'Alain Juppé, dont il a été directeur de cabinet à la mairie de Bordeaux entre 2002 et 2006, avant de le suivre aux ministères de l'Ecologie, de la Défense et des Affaires étrangères, Gilles Boyer est également un intime du Premier ministre, Edouard Philippe, avec qui il a écrit deux polars politiques (L'Heure de vérité et Dans l'ombre).

"Edouard Philippe est mon ami. En tant qu'homme et en tant que citoyen, je suis heureux qu'il soit à la tête du gouvernement de la France", avait-il écrit sur Twitter après la nomination à Matignon du maire du Havre par le président Emmanuel Macron.

plus