Voir la vidéo
FRANCE 3

Bayrou fait pression sur les journalistes, Philippe le recadre

C'est un coup de téléphone de François Bayrou à la rédaction de France Inter qui a mis le feu aux poudres. Le Garde des Sceaux s'est plaint d'une enquête menée par des journalistes sur l'affaire des emplois présumés fictifs du MoDem au Parlement européen. François Bayrou l'assure : c'est en tant que simple citoyen et non comme ministre qu'il est intervenu.

 "Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire (...), je le dirai"

Une pression politique que condamne ce mardi matin Édouard Philippe. Malgré un recadrage du Premier ministre, François Bayrou a enfoncé le clou en marge d'un déplacement dans le Pas-de-Calais. "Chaque fois qu'il y aura quelque chose à dire (...), je le dirai". Loin de calmer le jeu, le ministre de la Justice revendique donc sa liberté de ton. N'en déplaise au Premier ministre.