Clash Barroso-Hollande

Après avoir été critiqué par Arnaud Montebourg comme étant « le carburant du Front national », le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, avait dénoncé ces propos qu'il qualifiait d'anti-européeens : « Certains souverainistes de gauche ont exactement le même discours que l'extrême droite. » Cette phrase fut à l'origine du clash Barroso-Hollande. Le président français est intervenu pour apaiser les tensions entre la France et les dirigeants de l'Union européenne avant le début du sommet du G8 de Lough Erne.
Daniel Cohn-Bendit, le 21 juin 2013 à Lisbonne au Portugal. 
Pour Cohn-Bendit, "Montebourg et Barroso ont tort"
Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, et le président français, François Hollande, le 15 mai 2013 à Bruxelles.
VIDEO. Hollande, Barroso, l’Europe quand même
La ministre du Commerce extérieur, Nicole Bricq, le 19 juin 2013 sur le perron de l'Elysée à Paris. 
Bricq juge que Barroso "n'a rien fait de son mandat"
François Hollande arrive à Bruxelles (Belgique) pour le sommet européen qui s'ouvre le 27 juin 2013. 
Sommet européen : "Barroso contre Hollande, c'est le choc de deux édredons"
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le 6 avril 2013 à Paris. 
Bartolone trouve la manière d'agir de Barroso "insupportable"
Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg (G), et le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.
Barroso et Montebourg se renvoient la balle
Arnaud Montebourg, le 26 avril 2013.
Pour Montebourg, Barroso "est le carburant du Front national"