Voir la vidéo
FRANCE 2

75e anniversaire du Vel' d'Hiv : le discours très émouvant d'Emmanuel Macron

Au cours d'un solennel discours prononcé ce dimanche 16 juillet en hommage aux victimes de la rafle menée par la police française, qui mènera plus de 13 000 juifs à être enfermés au Vel' d'Hiv avant d'être déportés, Emmanuel Macron a laissé transparaître son émotion. Pour le président, il s'agissait de l'un des discours les plus importants, car "aux yeux d'Emmanuel Macron, la mémoire est essentielle dans la construction d'une nation", explique la journaliste de France 2 Maryse Burgot. "D'où ce texte, dont il s'est beaucoup imprégné, dont il a beaucoup réécrit certains passages, nous dit-on, parce qu'il voulait vraiment toucher les gens en évoquant ce tragique épisode de notre histoire. Une telle volonté de convaincre que sa voix s'est étranglée quand il a évoqué le sort de ces milliers d'enfants juifs arrachés à leur quotidien et envoyés dans les camps de la mort", indique-t-elle.

Benyamin Netanyahou chaleureusement reçu à l'Élysée

Emmanuel Macron avait ensuite rendez-vous avec le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou au palais de l'Élysée. "C'est la même méthode diplomatique que celle qu'il a utilisée avec Vladimir Poutine ou Donald Trump", analyse Maryse Burgot. "Benyamin Netanyahou a été chaleureusement reçu aujourd'hui à l'Élysée, mais Emmanuel Macron lui a dit qu'il était pour une solution à deux États dans le conflit israélo-palestinien, et lui a redit qu'il était contre la continuité des constructions dans les colonies", conclut la journaliste.