Olivier Dartignolles, porte-parole du PCF.
Olivier Dartignolles, porte-parole du PCF. (MAXPPP)

Présidentielle : le Parti communiste en appelle à une "intervention populaire" pour une union de la gauche

Le porte-parole du Parti communiste, Olivier Dartigolles, a plaidé lundi 27 février sur franceinfo pour une "intervention populaire" afin de permettre l'union de la gauche pour la présidentielle.

Le candidat socialiste Benoît Hamon et celui soutenu par le Parti Communiste Jean-Luc Mélenchon, ont dressé ce week-end un constat d'échec sur une éventuelle alliance pour la présidentielle. Mais, pour Olivier Dartigolles, "cette idée du rassemblement de la gauche n'est pas derrière nous, elle est devant nous". "La solution, c'est un pacte majoritaire à gauche", a-t-il estimé.

franceinfo : Pensez-vous qu'une alliance est toujours possible ?

Quelqu'un seul, ou même deux personnes, ne peuvent pas décider qu'on referme cette porte. La question est grave, il s'agit d'éviter un second tour Le Pen-Fillon ou Le Pen-Macron. Nous, communistes, nous allons être d'irréductibles militants d'une solution de rassemblement. Mais actuellement, nous butons sur le présidentialisme, sur la personnalisation de l'élection.

Comment parvenir à un accord ?

Il faut y arriver par l'intervention populaire. Je ne crois pas que nous y arriverons par des solutions d'état-major. Nous demandons que des millions de gens qui ne veulent pas de cela interviennent, agissent et pèsent dans le débat politique et public. Un accord politique sur l'essentiel de ce que serait une politique de gauche. Derrière, nous pourrons regarder la question de la candidature commune.

La solution, c'est un pacte majoritaire à gauche.

Olivier Dartignolles

franceinfo

Êtes-vous d'accord avec Jean-Luc Mélenchon qui demande au PS de rompre avec son aile droite ?

Nous butons sur le fait que beaucoup pensent à la recomposition politique après les élections. Mais François Hollande a été empêché de se présenter tellement sa politique est rejetée. Manuel Valls, qui était le représentant de ce quinquennat, a été battu sèchement par Benoît Hamon lors de la primaire. On ne va pas refaire le match du quinquennat, il est derrière nous. Les personnalités qui incarnent ce quinquennat, comme Myriam El Khomri pour les législatives à Paris, seront battues.

"Nous butons sur le présidentialisme" - Olivier Dartignolles, porte-parole du PCF
--'--
--'--

plus