Benoît Hamon réussit son pari à Bercy

Benoît Hamon a réussi son pari : Bercy n'a pas suffi à accueillir les 15 000 à 20 000 militants et sympathisants. Beaucoup ont dû suivre le discours à l'extérieur sur un écran géant. Très ému et dans une ambiance survoltée, le candidat socialiste savoure le moment. "Tout commence aujourd'hui. Tout commence avec vous", a-t-il déclaré. Avec ce meeting, il espère relancer sa campagne qui piétine.

"Le parti de l'argent"

Tous ses soutiens sont là : Christiane Taubira, Najat Vallaud-Belkacem, Arnaud Montebourg, et pour la première fois sa compagne, la mère de ses deux filles, Gabrielle Guallar. Dans une longue tirade contre le parti de l'argent, il vise sans les nommer à la fois Emmanuel Macron, Marine Le Pen et François Fillon. Puis il attaque plus particulièrement les Républicains et leur clause Molière, qu oblige les travailleurs à parler français sur les chantiers : "Mais quelle clause Tartuffe que cette clause Molière !" a-t-il ironisé. Un discours de gauche avec l'évocation de tous les grands noms de l'histoire du socialisme, Benoît Hamon a galvanisé la salle.