Affaire Richard Ferrand

A peine nommé au gouvernement, Richard Ferrand doit déjà faire face à des appels à la démission. Dans son édition du 24 mai 2017, le Canard enchaîné a révélé les dessous d'une affaire immobilière remontant à début 2011 concernant le nouveau ministre de la Cohésion des territoires, également candidat de La République en marche aux législatives de juin 2017.

A l'époque où il était directeur général des Mutuelles de Bretagne, cet organisme à but non lucratif a choisi de louer les locaux proposés par une société civile immobilière dont la gérante n'était autre que Sandrine Doucen, l'épouse de Richard Ferrand. La justice a jusqu'à présent considéré que l'opération n'avait rien d'illégal : le parquet national financier et le procureur de Brest ont indiqué ne pas avoir l'intention d'ouvrir d'enquête après ces révélations.

Pour autant, de nombreuses voix se font entendre pour réclamer la démission du ministre. Le Premier ministre, Edouard Philippe, lui a cependant apporté son soutien en attendant les résultats des législatives. Il a estimé que ce seront les électeurs qui joueront le rôle de "juge de paix" dans cette affaire.
plus

1234

plus