La charge mentale
La charge mentale (Jean Jullien - L'Obs)
Partenariat

Média : « Un homme, une femme… et une charge mentale » un dossier spécial de L’Obs en kiosques le 20 juillet

Elles disent qu’ils n’en font pas assez, ils disent qu’elles veulent trop contrôler. Qui a raison et comment sortir de ce face-à-face tendu ?

Le concept de charge mentale a d’abord été utilisé dans les années 1970 pour décrire les préoccupations des managers, qui emportent chez eux leurs problèmes de boulot. Le principe de la « charge mentale ménagère » apparaît en 1984, avec un article de Monique Haicault intitulé « La gestion ordinaire de la vie en deux ». La sociologue y détaille comment l’esprit d’une femme reste encombré par les soucis domestiques et la gestion du foyer quand elle travaille. Mais pour Sandra Frey, 49 ans, spécialiste des questions de genres, maîtresse de conférences à l’université de Montpellier, la notion apparaît vraiment quand la sociologue Danièle Kergoat analyse le mouvement des infirmières de 1988 qui paralysa pendant sept mois une partie des hôpitaux français.

C’est grâce à une BD qu’on s’est mis à parler de la charge mentale…  

Intitulée « Fallait demander », en ligne depuis le 9 mai, Emma décortique le phénomène qui pèse sur les femmes, contraintes d’organiser les tâches ménagères et leur éventuel partage. Un travail « épuisant, permanent, invisible ». Sur Facebook, son histoire a été likée 73 000 fois, partagée 213 000 fois et commentée par 14 000 internautes

Découvrez une enquête exclusive de L’Obs sur le partage de la charge mentale dans le couple. Un dossier à retrouver le 20 juillet dans le 14h/17h de Delphine Gotchaux sur franceinfo.

Plus d’informations sur le site de L’Obs