Des affrontements ont eu lieu entre les manifestants anti-Maduro et forces de l\'ordre à Caracas (Venezuela), le 20 avril 2017.
Des affrontements ont eu lieu entre les manifestants anti-Maduro et forces de l'ordre à Caracas (Venezuela), le 20 avril 2017. (FEDERICO PARRA / AFP)

Venezuela : de nouvelles violences éclatent entre manifestants et forces de l'ordre lors d'un rassemblement contre Nicolas Maduro

Des heurts entre manifestants et forces l'ordre ont éclaté, jeudi 20 avril, à Caracas (Venezuela) lors d'un défilé hostile au président socialiste Nicolas Maduro. De nouvelles échauffourées qui interviennent au lendemain de mobilisations massives au cours desquelles trois personnes ont été tuées.

Ces incidents ont eu lieu dans l'est de la capitale, où des milliers de personnes ont tenté de rejoindre le centre-ville par une autoroute, certains lançant des pierres aux policiers qui les repoussaient avec du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc.

Une manifestation moins importante que la veille

La foule était toutefois moins dense que la veille, lorsque des centaines de milliers de manifestants ont défilé dans les rues de Caracas, la capitale du pays, et plusieurs autres grandes villes du pays. L'opposition avait promis d'organiser mercredi "la mère de toutes les manifestations" contre le successeur d'Hugo Chavez, accusé de tendances dictatoriales et d'incompétence, dans le cadre d'une campagne lancée il y a maintenant plus de deux semaines.

Le gouvernement refuse de son côté de donner la moindre importance à ces manifestations qu'il qualifie de tentatives de destitution de Nicolas Maduro et qui bénéficient selon lui du soutien de Washington. L'opposition soutient de son côté que Nicolas Maduro s'accroche au pouvoir en empêchant les dirigeants de l'opposition d'accéder à leurs fonctions et sape les institutions du pays.