SESAME STREET

VIDEO. Etats-Unis : Julia, un personnage autiste, va faire son entrée dans l'émission pour enfants "Sesame Street"

Elle s'appelle Julia et elle a les cheveux orange. "Sesame Street", émission pédagogique américaine pour enfants, va accueillir en avril un nouveau personnage dans son casting, rapporte le site internet américain CBS (en anglais), dimanche 19 mars. Et pas n'importe lequel : cette marionnette va incarner une petite fille autiste. C'est une première dans ce programme, diffusé sur le réseau de télévision public PBS et qui a connu de nombreuses versions depuis sa création en 1969.

Julia, qui existait déjà dans des livres, va voir son rôle s'intensifier avec son intégration dans le programme comme personnage permanent. "Dès le début, on s'est demandé comment nous pourrions parler d'autisme dans 'Sesame Street'", raconte à CBS News Christine Ferraro, scénariste pour l'émission. "C'est difficile parce que les troubles de l'autisme ne sont pas communs à tous. C'est différent pour chaque personne qui est atteinte d'autisme", ajoute-t-elle.

Une collaboration avec des associations

Toutefois, certains signes sont communs. Ils seront adoptés par Julia. Par exemple, quand Big Bird, une autre marionnette, la rencontre, Julia l'ignore. Big Bird est alors confus. Ses amis lui expliquent que ce n'est pas parce qu'elle ne l'aime pas, mais parce qu'elle fait les choses différemment.

Pour parvenir à montrer des symptômes qui s'approchent au plus près de la réalité, les réalisateurs de l'émission ont travaillé avec des associations qui prennent en charge l'autisme, souligne le site internet de la chaîne. "L'objectif est de décider quelles caractéristiques Julia doit avoir et comment normaliser au mieux l'autisme pour tous les enfants", précise CBS.

"J'aimerais qu'elle soit juste Julia"

"Sesame Street" a aussi choisi une marionnettiste qui sait de quoi elle parle : Stacey Gordon est mère d’un garçon autiste. "Si les amis de mon fils avaient été exposés à ce type de comportements à travers une émission de télévision avant qu’ils ne le découvrent en classe, ils n’auraient peut-être pas eu peur", confie-t-elle à CBS.

Comment le personnage va-t-il évoluer ? "J'aimerais qu’elle ne soit pas Julia, l'enfant autiste de 'Sesame', mais qu'elle soit juste Julia", souhaite Christine Ferraro. Selon le Centre des maladies du gouvernement des Etats-Unis, un enfant américain sur 68 est autiste.