Voir la vidéo

Corée du Nord : la surenchère de Donald Trump

Il a beau être en vacances dans son golf privé, Donald Trump est plus bavard que jamais, notamment en matière de diplomatie. Avec la Corée du Nord, le ping-pong de menaces nucléaires ne connait pas de répit. Après avoir promis au régime "le feu et la colère", le président américain surenchérit. "Cette phrase n'était peut-être pas assez dure. Et si la Corée du Nord pense à mener cette attaque, elle a beaucoup, beaucoup de soucis à se faire, car il lui arrivera des choses qu'elle n'aurait pas cru possibles", a-t-il lancé.

Ses prises de position divisent

Dans une autre crise diplomatique, celle qui l'oppose à la Russie, le locataire de la Maison-Blanche n'est pas moins provocateur. Moscou a annoncé que les deux tiers du personnel diplomatique américain en Russie devraient quitter les lieux. Trump ironise : "Je le suis très reconnaissant qu'il se sépare d'un grand nombre de personnes parce que maintenant, nous avons une masse salariale plus petite". Des prises de position qui mettent le président en porte à faux avec son département d'État qui avait au contraire regretté cette mesure de rétorsion du Kremlin.

plus