Voir la vidéo

Escalade des menaces entre les États-Unis et la Corée du Nord

Entre Donald Trump et Kim Jong-un, c'est une guerre des mots, dont le ton est brusquement monté d'un cran. Hier, mardi 8 août, dans le New Jersey, le président américain a menacé le régime nord-coréen en des termes apocalyptiques. "La Corée du Nord ferait bien de ne pas proférer la moindre menace envers les États-Unis, sinon elle se heurtera au feu et à la colère", a-t-il lancé.

Surenchère verbale

Réponse immédiate de la Corée du Nord. À la télévision d'État, Pyongyang se dit prête à frapper le territoire américain : "L'armée populaire de Corée examine désormais un plan opérationnel, en vue d'un tir près de l'île de Guam, avec des fusées balistiques". L'île de Guam est une île américaine, isolée dans le Pacifique, à portée des tirs nord-coréens. Elle abrite une base navale et une base aérienne. 6 000 soldats y sont actuellement postés. Un lieu stratégique pour les États-Unis.
La surenchère verbale ne s'arrête pas là. D'un simple tweet, Donald Trump affirme aujourd'hui que l'arsenal américain est plus fort et plus puissant que jamais.

plus