Voir la vidéo
FRANCE 2

Turquie : vote sous tension

En direct d’Istanbul, la journaliste Stéphanie Pérez a rencontré de nombreux électeurs. "La seule chose sur laquelle tout le monde est d’accord, c’est que c’est l’avenir de la Turquie qui est en train de se jouer ce dimanche 16 avril. On a pu le constater ce matin dans les bureaux de vote, aucune tendance ne se dégage clairement, nous avons rencontré autant de partisans du oui que de partisans du non. Et à chaque fois, les mots sont très forts".

Une Turquie fracturée

La journaliste poursuit : "Pour partisans du président Erdogan, lui donner les pleins pouvoirs, c’est rendre la Turquie plus forte face aux agressions extérieures. Pour ses opposants, si le non l’emporte, ce serait une journée de libération, un acte de résistance. Il est clair que la Turquie est de plus en plus fracturée. Tout le monde attend avec impatience les résultats, qui devraient tomber dans la soirée car les bureaux de vote ferment à 17 heures".