Voir la vidéo
FRANCE 2

Turquie : un référendum pour les pleins pouvoirs

Pour ou contre le renforcement des pouvoirs du président, voilà la question posée depuis ce matin à 55 millions d’électeurs turcs. Si le oui l’emporte, Recep Tayyip Erdogan pourra gouverner seul, sans premier ministre, et par décret, jusqu’à 2029. Pour les partisans du chef de l’État, c’est une réforme indispensable pour assurer la stabilité du pays.

Crainte d’une dérive autoritaire

Selon les derniers sondages, oui et non seraient au coude à coude. Dans ce bureau de vote d’Istanbul, la majorité des votants dit redouter une dérive autoritaire. "C’est important parce qu’aujourd’hui la Turquie choisit son destin. Soit on donne tous les pouvoirs à un seul homme, et on s’enfonce dans la dictature, soit on maintient le système actuel", témoigne une femme. Des inquiétudes qui montent depuis le coup d’État manqué en juillet dernier, qui a mené à l’arrestation de 47 000 personnes en neuf mois