Voir la vidéo
FRANCE 2

Lac Baïkal : la perle de la Sibérie (3/5)

Sur l'île d'Olkhon, tous ne vivent pas du tourisme ou de la pêche. Ievgenii, par exemple, travaille dans un observatoire dont on ne saura rien, si ce n'est qu'on y étudie les champs magnétiques. Le reste est classé secret-défense. On a profité de sa voiture pour aller jusqu'au hameau d'Ouzour, situé à l'extrême nord de l'île, une véritable expédition. À Ouzour, quelques maisons et une station météo que tient depuis 20 ans la belle-famille Ievgenii. C'est pour eux qu'ils sont allés faire des courses.

Un relevé toutes les trois heures

Le premier magasin est à 35 km. Le météorologue en chef, c'est lui, Youri. Par la force des forces, il est aussi mécanicien, carrossier. Dans ces régions isolées, mieux vaut être habile de ses mains. "Pour survivre ici, il faut savoir tout faire soi-même", explique-t-il. Toutes les trois heures, de jour comme de nuit, Youri, sa femme, leur fille et un autre météorologue se relaient pour aller effectuer des relevés.

plus