Pédophile gracié

Condamné à une peine de prison de 30 ans pour onze viols sur enfants de 4 à 15 ans, l'espagnol Daniel Galvan Vina, a été gracié par le roi du Maroc. À l’occasion de la fête du Trône, Mohammed VI a annoncé la grâce de 48 condamnés espagnols pour célébrer les relations cordiales entre les deux pays. Suite aux nombreuses manifestions ayant suivi la libération du pédophile gracié, Mohammed VI s’est rétracté et a révoqué la grâce du condamné. Le pédophile a été arrêté en Espagne où il devrait purger la fin de ses 30 ans de prison.

Mardi 6 août 2013, un policier monte la garde, à Madrid (Espagne), devant un van censé transporter Daniel Galvan, un resortissant espagnol condamné au Maroc pour pédophilie et gracié par erreur.
Pédophile libéré au Maroc : où sont les 29 autres graciés par erreur ?
A gauche, des manifestants protestent contre la grâce accordée au pédophile espagnol, Daniel Galvan, à Rabat, le 3 août 2013. A droite, une photo non datée de Daniel Galvan.
Le pédophile espagnol gracié au Maroc à nouveau placé en détention
Mohammed VI, roi du Maroc, lors d'un discours pour l'anniversaire de sa montée sur le trône le 30 juillet 2013.
Un pédophile français avait déjà été gracié au Maroc
Le roi du Maroc, Mohammed VI, salue les photographes dans la cour de l'Elysée, à Paris, lors d'une visite officielle le 24 mai 2012. 
Le roi du Maroc annule la libération d'un pédophile espagnol