La photo transmise par l\'ONG en charge de la survie des orang-outans à Bornéo montre que l\'animal a des taches de sang séché sous le nez. 
La photo transmise par l'ONG en charge de la survie des orang-outans à Bornéo montre que l'animal a des taches de sang séché sous le nez.  (BORNEO ORANGUTAN SURVIVAL FOUNDA / AFP)

Un orang-outan albinos aux yeux bleus secouru à Bornéo après avoir été enfermé par des villageois

Une femelle orang-outan albinos aux yeux bleus enfermée dans une cage par des villageois sur la partie indonésienne de l'île de Bornéo a été secourue par les autorités et des défenseurs des animaux. C'est ce qu'a indiqué, mardi 2 mai, la Fondation pour la survie des orangs-outans de Bornéo (BOSF). La femelle orang-outan aux poils blonds – une espèce rare contrastant avec les singes au pelage habituellement châtain roux – a été découverte la semaine précédente dans un village isolé dans le district de Kapuas Hulu, dans la province de Kalimantan Centre. 

"Un orang-outan, c'est rare, et un orang-outan albinos, c'est encore plus rare", explique un responsable de l'ONG à l'origine du sauvetage. "Depuis la création de la BOSF il y a vingt-cinq ans, nous n'avons jamais accueilli d'orang-outan albinos dans notre centre de rééducation", ajoute-t-il.

Voir la vidéo

Une espèce menacée d'extinction imminente

Sur certaines photos, l'albinos a quelques taches de sang séché sous le nez. Il aurait pu se blesser en voulant s'échapper au moment où il a été capturé par des villageois qui l'ont gardé deux jours, selon la BOSF. Le singe, qui serait âgé d'environ 5 ans, a été transporté au centre de rééducation de la BOSF à Nyaru Menteng, où l'ONG prend soin de près de 500 singes.

Seul grand singe d'Asie du Sud-Est, l'orang-outang est une espèce menacée d'extinction imminente, selon les Nations unies. Ce primate arboricole vit en liberté dans les forêts tropicales humides de Sumatra et de Bornéo, qui se réduisent comme une peau de chagrin sous l'effet de la déforestation légale ou sauvage, afin d'accroître les plantations d'huile de palme.

Les orangs-outans ne seraient plus que 100 000 à Bornéo, la quatrième plus grande île au monde répartie entre trois pays : Indonésie, Malaisie et Brunei. D'ici à 2025, ils ne devraient plus être que 47 000, selon certaines estimations. En 1973, Bornéo comptait encore 288 500 orangs-outans.