Un bébé orang-outan photographié dans un centre de protection animale sur l\'île de Bornéo (Indonésie), en 2013.
Un bébé orang-outan photographié dans un centre de protection animale sur l'île de Bornéo (Indonésie), en 2013. (THOMAS BURNS / IAR / CATE / SIPA)

L'Indonésie lance une fatwa contre le trafic d'animaux

Une fatwa pour sauver des animaux. Selon le National Geographic (lien en anglais), le clergé musulman indonésien a lancé une fatwa (décision religieuse à caractère juridique) pour demander aux Indonésiens de se mobiliser pour défendre les espèces animales en danger, et notamment les tigres, les rhinocéros, les éléphants et les orangs-outans. Une première, à croire la revue spécialisée dans les sciences de la nature. 

Le théologien Hayu Prabowo explique que cette fatwa "a pour but de guider les musulmans d'Indonésie en matière de protection animale (...) Les gens peuvent échapper au droit indonésien, mais pas à la loi de Dieu", dit-il. 

"Protéger les animaux participe de l'adoration de Dieu"

Une série de consultations a eu lieu à l'automne 2013 sur ce sujet. Certains habitants consultés par les associations, comme WWF, et les pouvoirs publics ont posé la question de la position de l'Islam sur la protection animale. Réponse des dignitaires musulmans : "Les animaux en danger sont des créatures d'Allah, comme nous. Il est haram [illicite] de les tuer. Les protéger participe de l'adoration de Dieu." 

"Cette fatwa est édictée à un moment où les délits commis contre l'environnement atteignent des niveaux sans précédent", écrit le National GeographicHayu Prabowo précise que cette fatwa s'applique également au gouvernement indonésien, invité à redoubler de vigilance quant aux permis accordés aux entreprises qui mettent en danger l'environnement.

plus