L\'avalanche s\'est déclenchée à Tignes mardi matin, ici dans le secteur de Val Claret.
L'avalanche s'est déclenchée à Tignes mardi matin, ici dans le secteur de Val Claret. (webcam station de Tignes)

Avalanche à Tignes : un "événement exceptionnel", car les pistes d'une station sont "sécurisées"

Une avalanche s'est produite, mardi 7 février, sur une piste bleue de la station de sports d'hiver de Tignes, en Savoie, sans faire de victime. Plusieurs skieurs ont cependant été pris en charge par les secours, selon la station.

"Ce sont des évènements exceptionnels", car "les pistes d'une station sont régulièrement sécurisées", a expliqué sur franceinfo Robert Bolognesi, spécialiste des avalanches et directeur du bureau d'études Meteorisk. Il a appelé à la vigilance dans toutes les Alpes du nord, en particulier en hors-piste, alors que le risque d'avalanche reste élevé.

franceinfo : Cette coulée de neige est arrivée sur une piste skiable. Est-ce fréquent ?

Robert Bolognesi : C'est très, très rare, parce que toutes les pentes qui encadrent les pistes habituellement sont déclenchées de façon à ce que les avalanches partent lorsque les skieurs ne sont pas sur la piste. Ce sont des événements exceptionnels.

Comment cela a-t-il pu arriver ?

Ces derniers jours, on a eu de fortes chutes de neige, des cumuls qui ont dépassé un mètre dans les stations et encore davantage en altitude. Le vent a réparti le manteau neigeux de manière très irrégulière. En cas de surcharge, on peut avoir une cassure de la neige qui est rapide parce que très froide et très sèche. Une avalanche peut dans ce cas-là atteindre des zones inhabituelles.

Le risque d'avalanche était de 4 sur 5. Vaut-il mieux fermer toutes les pistes ?

Le risque 4 concerne a priori les zones hors pistes, pas les pistes d'une station qui sont régulièrement sécurisées.

Il est tout à fait possible et normal de laisser des pistes ouvertes par risque 4.

Robert Bolognesi

à franceinfo

Mais il faut être très vigilant dans les Alpes du Nord. On a eu un hiver peu enneigé, on a des couches fragiles et là on a des cumuls de neige importants qui sont mal soudés aux sous-couches. Depuis la Vanoise jusqu'à la Haute-Savoie on peut avoir ce genre de phénomène qui se produit, il faut vraiment être très prudent, en particulier en dehors des pistes.

Robert Bolognesi : " Ce sont des événements exceptionnels."
--'--
--'--

plus