Voir la vidéo
FRANCE 3

Ouragan Irma : la colère des habitants des Antilles françaises

Une semaine après le passage d'Irma, les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy restent traumatisées. Dès le vent retombé, la violence de la tempête est remplacée par celle des pillages. Les habitants manquent de tout et craignent pour leur vie. "On se retrouve livré à nous même, il n'y a pas d'eau, pas d'électricité, la nuit on ne dort pas parce qu'il y a des pilleurs", déplore l'un d'entre eux au micro de France 3. Les habitants se sentent abandonnés par des forces de l'ordre dépassées.

Un manque d'information

Un climat d'insécurité accru par le manque d'information, autre source de colère. Deux jours après la catastrophe, les systèmes de communication n'étaient pas rétablis. Le besoin de savoir était amplifié à l'approche d'un deuxième cyclone. Une nouvelle source d'angoisse devant la lenteur des évacuations. Les renforts sont maintenant arrivés : 2 000 pompiers, militaires et policiers sont déployés et les ponts aériens sont opérationnels. En visite dans les Antilles françaises, Emmanuel Macron va devoir les convaincre que l'État a bien fait son maximum pour leur venir en aide.

Le JT
Les autres sujets du JT
plus