Voir la vidéo
FRANCEINFO

Amazonie : le pillage s'emballe

En 2016, 8 000 kilomètres carrés de forêt ont été détruits au Brésil, soit un bond de 29% en un an seulement. La production de soja, l'élevage intensif et la construction d'infrastructures grignotent la forêt. Les populations indigènes accusent les lobbys alimentaires proches du parlement. Depuis le départ de Dilma Roussef en août, les conservateurs au pouvoir adoptent une législation dévastatrice pour l'environnement.

Réduire les espaces protégés

En septembre dernier, l'Observatoire du climat brésilien met en garde le président Michel Temer : "Vous envisagez de rendre les permis d'exploitation plus flexibles alors que de nombreux autres pays régulent plus fortement leurs activités polluantes". Le Congrès examine actuellement un texte qui prévoit de réduire les espaces protégés. Plus d'un million d'hectares sont menacés d'exploitation.