Voir la vidéo
France 3

Cyberattaque : le site de Renault de Douai encore à l'arrêt

Le constructeur automobile Renault est l'une des principales victimes en France de la cyberattaque qui a touché plus d'une centaine de pays. Ce lundi 15 mai, neuf sites sur dix ont repris leur activité après deux jours d'arrêt. Dans l'usine Renault de Douai ce matin, les machines sont à l'arrêt et les salariés ont déserté leur poste. Un chômage technique pour laisser le temps aux informaticiens de poursuivre leurs vérifications après la cyberattaque.

De nouvelles victimes

En France, c'est le dernier site de Renault encore impacté, mais l'inquiétude persiste. Car ce matin, des entreprises ont repris leur activité et viennent de découvrir qu'elles aussi avaient été infectées. Ce virus malveillant, nommé "Wanna cry" exige une somme d'argent pour débloquer les fichiers de l'ordinateur. Alors que l'hôpital de Jakarta a été infecté, en Chine, près de 30 000 institutions sont touchées, un record.