Les noms de modérateurs Facebook qui travaillaient depuis Dublin ont été dévoilés.
Les noms de modérateurs Facebook qui travaillaient depuis Dublin ont été dévoilés. (TOBIAS HASE / DPA)

Des noms de modérateurs Facebook dévoilés à des sympathisants du groupe Etat islamique

Une faille inquiétante. Après un bug d'un logiciel, des administrateurs de groupes, suspectés de soutenir l'Etat islamique, ont pu accéder aux profils personnels de plus de 1 000 modérateurs Facebook, révèle The Guardian (article en anglais), vendredi 16 juin. Parmi ces modérateurs figurent une quarantaine de salariés, basés à Dublin (Irlande) et chargés de la modération "contre-terroriste".

Le problème est apparu en octobre. Certains modérateurs se sont plaints de recevoir des demandes "d'amis" d'utilisateurs de groupes qu'ils étaient justement en train de surveiller. Le problème technique a été identifié début novembre, puis corrigé deux semaines après, selon le quotidien. Mais pendant un mois, les identités des modérateurs ont circulé.

"Ils auraient dû nous créer des faux profils"

L'un deux s'est confié au Guardian. D'origine irakienne, l'homme a pris peur et s'est caché pendant cinq mois en Europe de l'Est. "La punition de l'organisation Etat islamique, quand vous travaillez dans l'antiterrorisme, c'est la décapitation, explique-t-il. Je ne peux pas prendre le risque de recevoir une bombe dans ma boîte aux lettres pendant que Facebook s'organise pour répondre au problème. Ils auraient dû nous créer de faux profils."

Facebook a de son côté expliqué, au quotidien, qu'il testait maintenant l'usage de comptes pour les modérateurs, qui ne sont pas liés à leurs profils personnels. La firme américaine a annoncé le recrutement prochain de 3 000 modérateurs.