La maison où la tuerie a eu lieu, à Nantes (Loire-Atlantique), le 10 février 2014.
La maison où la tuerie a eu lieu, à Nantes (Loire-Atlantique), le 10 février 2014. (FRANCK DUBRAY / MAXPPP)

Xavier Dupont de Ligonnès : "Ses écrits expliquent les tenants et aboutissants de son passage à l'acte" (A-S. Martin, journaliste)

"Il y a dans tous ses écrits des éléments qui expliquent les tenants et aboutissants de son passage à l'acte", a expliqué Anne-Sophie Martin. En 2010, il explique à ses deux meilleurs amis "qu'il est fichu, qu'en septembre il n'aura plus rien, qu'il ne pourra plus payer les loyers, la scolarité de ses enfants. Il explique que soit il va se suicider avec sa voiture, soit il va foutre le feu à la baraque quand tout le monde dort, et qu'il n'y aura plus aucun problème pour personne."

Il souhaite que "même après enquête de police on ne puisse jamais laisser croire à mes parents, frères et sœurs que ces accidents ont été volontairement provoqués par moi. Son objectif est qu'il n'y ait pas de preuves, pas de vérité pour clore cette histoire. C''est exactement là où on en est 5 ans après", a raconté Anne-Sophie Martin.

En recevant ces emails, ses amis s'inquiètent. Mais Xavier Dupont de Ligonnès les rassure. "Il leur dit que ce sont des dispositions parce qu'il avait un petit coup de mou."

La dernière trace de Xavier Dupont de Ligonnès date du 15 avril 2011, dans le Var.

Anne-Sophie Martin : "Il explique que soit il va se suicider avec sa voiture, soit il va foutre le feu à la baraque"

00:00-00:00

audio
vidéo

plus