Fausse alerte attentat à Paris

Des policiers partout, un hélicoptère qui survole la zone, le quartier bouclé... Une fausse alerte a créé la panique dans le quartier des Halles, à Paris, samedi 17 septembre 2016. Les forces de l'ordre sont intevenues d'urgence autour de l'église Saint-Leu, dans la rue Saint-Denis, après un appel signalant une prise d'otages. 

Après une demi-heure de vérifications, l'alerte a été levée. Aucun danger n'a en réalité été relevé. Selon les premiers éléments, des gens se sont barricadés dans le bâtiment religieux après un mouvement de foule dans la rue. L'application SAIP a envoyé une alerte à ses utilisateurs, indiquant à tort qu'un attentat avait eu lieu. 

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances exactes de cette alerte. 
Des policiers déployés autour de l'église Saint-Leu, le 17 septembre 2016 à Paris.
Fausse alerte à Paris : les deux suspects mis en examen et placés dans un foyer éducatif
Fausse alerte à Paris : deux nouvelles arrestations
Une fausse alerte attentat a eu lieu rue Saint-Denis à Paris, le 17 septembre 2016.
Fausse alerte à Paris : ce que l'on sait des trois adolescents interpellés
Fausse alerte a la bombe dans le premier arrondissement de Paris, le 17 septembre 2016.
Fausse alerte attentat à Paris : un lycéen de 16 ans placé en garde à vue
Une proposition de loi supprimant le mot "race" du Code pénal, du Code de procédure pénale et de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse a été adoptée à l'Assemblée en mai 2013.
Fausse alerte attentat à Paris : ce qu'encourt l'adolescent interpellé
Vaste opération de police rue Saint-Denis le 17 septembre 2016 après une fausse alerte attentat.
Fausse alerte attentat à Paris : ce que l'on sait de l'adolescent mis en garde à vue
Des policiers sont déployés autour de l'église Saint-Leu, dans le 1er arrondissement de Paris, le 17 septembre 2016.
Fausse alerte attentat à Paris : un adolescent de 16 ans interpellé dans la Marne
Un large dispositif policier a été déployé, samedi 17 septembre 2016 à Paris, après une fausse alerte à la bombe. 
Fausse alerte terroriste à Paris : l'État va se constituer partie civile, annonce Bernard Cazeneuve
L'application pour smartphone SAIP en démonstration le 8 juin 2016 à Paris.
Fausse alerte attentat à Paris : ce que l'on sait des auteurs de ce canular
L'application pour smartphone SAIP en démonstration le 8 juin 2016 à Paris.
Terrorisme : fausse alerte et canular à Paris
L'application SAIP "Système d'Alerte et d'Information des Populations" a été lancée par le gouvernement en juin 2016.
L'application alerte attentat SAIP en trois questions
L'enquête sur une fausse alerte terroriste à Paris se dirige vers des adeptes du "swatting", une pratique née aux Etats-Unis (illustration)
Fausse alerte à Paris : l'enquête se dirige vers des adeptes du "swatting"
Fausse alerte attentat à Paris : deux ados à la manoeuvre ?
Des policiers déployés autour de l'église Saint-Leu, le 17 septembre 2016 à Paris.
Fausse alerte à Paris : deux hackers prétendent être à l'origine du canular
L'application pour smartphone SAIP en démonstration le 8 juin 2016 à Paris.
Fausse alerte attentat à Paris : l'application SAIP a-t-elle encore eu un raté ?
Des policiers déployés autour de l'église Saint-Leu, le 17 septembre 2016 à Paris.
Fausse alerte attentat à Paris : une enquête ouverte, l'acte malveillant privilégié
Vaste opération de police rue Saint-Denis le 17 septembre 2016 après une fausse alerte attentat.
Ce que l'on sait de l'opération de police lancée à Paris après une fausse alerte attentat
La rue Saint-Denis dans le 1er arrondissement de Paris.
"Fausse alerte", "aucun danger à signaler", après une opération de police dans le centre de Paris