Attentat déjoué contre une base militaire

Quatre personnes soupçonnées de planifier un acte terroriste ont été interpellées, lundi 13 juillet. 

Agées de 16 à 23 ans, elles ont été interpellées en quatre points différents du territoire. Les suspects préparaient un acte terroriste contre des installations militaires françaises. Ce dernier aurait été prévu pour janvier 2016. Les hommes avaient l'intention de s'en prendre à un officier gradé d'une base militaire du sud de la France.

De source judiciaire, on précisait que les suspects avaient l'intention de décapiter un militaire français et de filmer la scène avec une GoPro, une caméra de petit format.

Des militaires s\'entraînenet à Fort Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), en mai 2016. (Photo d\'illustration)
Projet d'attaque contre le site militaire du fort Béar : trois hommes renvoyées aux assises
Les quatre individus arrêtés projetaient des actions contre des installations militaires.
Ismaël K., 17 ans, le cerveau de l'attentat déjoué au fort Béar ?
VIDEO. Attentat déjoué contre une base militaire : qui est le cerveau présumé ?
L\'entrée du site du sémaphore du cap Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Attentat déjoué : les trois suspects mis en examen et incarcérés
Des soldats français en patrouille à Tombouctou, au Mali, le 6 juin 2015.
Pourquoi l'armée est-elle une cible pour les jihadistes ?
Le sémaphore de Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Attentat déjoué : les profils et les motivations des suspects se précisent
Attentat déjoué : la tête pensante serait le plus jeune des suspects
Attentat déjoué : un ordre qui viendrait du groupe État islamique
Les quatre individus arrêtés projetaient des actions contre des installations militaires.
Attentat déjoué : le plus jeune des suspects serait l'instigateur
Le sémaphore de fort Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Attentat déjoué de Fort-Béar : les trois suspects ont avoué
Le sémaphore de Béar, à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Attentat déjoué de Fort-Béar : une information judiciaire bientôt ouverte
Le sémaphore de fort Béar à Port-Vendres (Pyrénées-Orientales), le 16 juillet 2015.
Attentat déjoué : un des suspects a eu 17 comptes Twitter, tous suspendus
Attentat déjoué : les trois suspects toujours dans les locaux de la DGSI
Le président François Hollande le 13 juillet 2015 à Bruxelles (Belgique).
Attentat déjoué : un couac de communication ?
Un militaire en mission de surveillance, à Valenciennes (Nord), le 13 janvier 2015.
Attentat déjoué : 10 000 personnes sous surveillance
Un militaire en mission de surveillance, à Valenciennes (Nord), le 13 janvier 2015.
Attentat déjoué : le profil des suspects
Les quatre individus arrêtés projetaient des actions contre des installations militaires.
Attentat déjoué : de la "documentation" saisie lors des perquisitions
Les quatre individus arrêtés projetaient des actions contre des installations militaires.
Attentat déjoué : le portrait des suspects
Un soldat dans les rues de Nice (Alpes-Maritimes), le 3 février 2015, au lendemain de l\'agression de trois militaires en faction devant un immeuble abritant l\'antenne locale du Consistoire juif et une radio juive.
Attentat déjoué : qui sont les suspects en garde à vue ?
Des militaires patrouillent, le 1er avril 2015, dans la gare de Saint-Etienne (Loire).
Attentat déjoué : l'instigateur présumé était sous surveillance
Un militaire en mission de surveillance, à Valenciennes (Nord), le 13 janvier 2015.
Attentat déjoué : l'attaque était prévue pour décembre ou janvier prochain
Un militaire en mission de surveillance, à Valenciennes (Nord), le 13 janvier 2015.
Ce que l'on sait de l'attentat déjoué contre un site militaire
Attentat d'une base militaire déjoué : les suspects ont avoué
Le Premier ministre, Manuel Valls, le 13 juillet 2015 au ministère de la Défense à Paris.
VIDEO. "Nous faisons face à une menace terroriste inédite", déclare Manuel Valls
Frédéric Péchenard le 12 décembre 2013 à Paris.
VIDEO. Attentat déjoué : le directeur général des Républicains dénonce une "volonté d'appropriation politique"
Le siège de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
Attentat déjoué : quatre hommes en garde à vue
Les quatre individus arrêtés projetaient des actions contre des installations militaires.
Quatre personnes placées en garde à vue pour un projet d’attaque terroriste contre des installations militaires