Enquête sur les attentats de Paris

L'enquête sur les attentats de Paris progresse de jour en jour et révèle un important réseau de jihadistes français, qui ont frappé Paris et résidaient en Belgique à Molenbeek. Près de 300 perquisitions administratives ont été effectuées dans toute la France.

Sept terroristes sont morts, deux terroristes présumés sont en fuite. Parmi eux, cinq ont été identifiés. Au Stade de France, où ont sévi trois kamikazes, un seul a formellement été identifié, il s'agit de Bilal Hadfi, 20 ans. Ce Français résidant en Belgique se serait radicalisé ces derniers mois. Parmi les kamikazes du Bataclan figurent deux Français : Omar Ismaïl Mostefaï, 29 ans, originaire de Courcouronnes et identifié grâce à un morceau de doigt, et Samy Amimour, 28 ans, originaire de Drancy. Dernier terroriste identifié à ce jour, le kamikaze du boulevard Voltaire, Brahim Abdeslam, un Français de 31 ans, patron de bar à Molenbeek, dans la banlieue de Bruxelles. Salah Abdeslam, frère de ce dernier, est toujours en fuite. Un 9e homme serait impliqué dans les attentats des Xe et XIe arrondissement et serait lui aussi en fuite.

Au-delà de ce cercle, deux individus sont soupçonnés d'avoir participé à l'organisation des attentats. La voix de Fabien Clain a été identifiée dans la vidéo de revendication de l'Etat islamique concernant les attentats de Paris. Ce Toulousain de 35 ans serait notamment l'un des initiateurs du projet d'attentat contre une église de Villejuif (Val-de-Marne). Il a aussi été lié à Mohamed Merah, le tueur de Toulouse et Montauban.

Abdelhamid Abaaoud est suspecté d'être le cerveau des attentats sanglants survenus le 13 novembre à Paris. Membre de l'organisation Etat islamique, qui a revendiqué les attentats, ce jihadiste belge d'origine marocaine de 28 ans, surnommé Abou Omar Soussi ou Abou Omar al-Baljiki, est recherché depuis janvier.
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015 par la police française.
Un an après... l'arrestation de Salah Abdeslam
Le préjudice d\'angoisse : une revendication des victimes d\'attentats terroristes.
C'est dans ma tête. Le "préjudice d'angoisse".
Un an après les attentats terroristes du 13 novembre 2015, rassemblement à la mémoire des victimes devant le Bataclan.
C'est dans ma tête. Le Bataclan, un an après.
Mohamed Abrini et Salah Abdeslam (à droite) sur une image de vidéosurveillance d\'une station-service à Ressons-sur-Matz (Oise), le 11 novembre 2015, deux jours avant les attentats de Paris.
Mohamed Abrini, suspect-clé des attentats du 13-Novembre, a été mis en examen en France
Jawad Bendaoud lors de son arrivée dans la salle d\'audience du tribunal correctionnel de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 26 janvier 2017.
Jugé pour trafic de stupéfiants, Jawad Bendaoud laisse éclater sa rage lors de l'audience
Représentation de Jawad Bendaoud au tribunal de Bobigny, le 26 janvier 2017.
Jawad Bendaoud, le logeur du 13-Novembre, condamné à 8 mois de prison pour trafic de drogue
Jawad Bendaoud sur BFMTV, le 24 novembre 2015, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).
Jawad Bendaoud, l'étrange logeur des terroristes du 13-Novembre, est de retour devant les juges
Terrasse de la Belle Equipe
VIDEO. Eric Pelletier : "La DGSE a raté de peu Abaaoud en Grèce"
Le Stade de France, le 13 novembre 2015.
Attentats du 13-Novembre : un kamikaze du Stade de France identifié comme un Irakien d'une vingtaine d'années
Les descentes à Molenbeek ont eu lieu tard dans la soirée samedi 14 janvier, avec des policiers armés qui sécurisaient le périmètre durant l\'opération.
Bruxelles : trois arrestations dans une opération antiterroriste à Molenbeek
Un portrait de Salah Abdeslam, diffusé le 15 novembre 2015 par la police française.
Une lettre écrite par Salah Abdeslam en prison versée à l'enquête sur les attentats du 13-Novembre
Commémoration des attentats du Bataclan, avec un concert, un an après, le 13 novembre 2016.
Attentats du 13-Novembre : comment Abdelhamid Abaaoud a échappé aux services de renseignement
Devant le Bataclan, à Paris, le soir du 13 novembre 2015.
Arrestation en Allemagne d'un Marocain soupçonné d'être lié aux attentats de Paris
Une des soeurs de Boubaker el Hakim a été mise en examen et écrouée
Daech : l'une des soeurs de Boubaker el Hakim mise en examen
Un policier monte la garde devant le Bataclan, à Paris, le 18 novembre 2015, cinq jours après les attentats qui ont touché Paris.
Attentats : un couple condamné pour avoir prétendu être des victimes
\"Sonia\" (de dos), interviewée lors de l\'émission Envoyé spécial du 1er décembre 2016.
Protection des témoins : Sonia, la femme qui a dénoncé Abaaoud, va enfin pouvoir changer de vie
Des policiers et des membres du GIGN escortent un convoi transportant Salah Abdeslam à Paris le 20 mai 2016.
Attentats du 13-Novembre : Salah Abdeslam reste muet face au juge antiterroriste
Le 18 novembre 2015, la police donnait l\'assaut dans un immeuble du centre de Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, où se cachait un terroriste du 13-Novembre
Assaut de Saint-Denis : la dénonciatrice du terroriste Abaaoud témoigne du jour où elle est devenue "personne"
Des personnes se recueillent sur la place de la République à Paris, le 15 novembre 2015, deux jours après les attentats les plus meurtriers jamais perpétrés sur le sol français.
Ces chansons qui font l'actu. Comment chanter le 13 novembre ?
Sous son nom de guerre \"Abou Ahmad\", ce jihadiste de 32 ans est soupçonné d\'avoir télécommandé depuis la Syrie les attentats de Paris et de Bruxelles.
Le jihadiste Oussama Atar nie être "le cerveau" des attentats de Bruxelles
Après les attentats du 13 novembre 2015, les archives de Paris ont recueilli les messages de soutien déposés sur les pavés parisiens.
Micro européen. Un an après les attentats, la France a-t-elle changé ?
13-novembre : un an après, le témoignage d'une policière
Autour du Bataclan et des autres lieux ciblés par les attentats, les enquêteurs ont multiplié les relevés
13-Novembre : un après les attentats, où en est l'enquête ?
Attentats de Paris et de Bruxelles : le donneur d'ordre identifié ?
Des personnes se recueillent sur la place de la République à Paris, le 15 novembre 2015, deux jours après les attentats les plus meurtriers jamais perpétrés sur le sol français.
Attentats de Paris et Bruxelles : un instigateur présumé
Asma Atar demande la libération de son frère Oussama, lors d\'une conférence de presse en Belgique, en septembre 2010 (capture d\'écran).
Oussama Atar, soupçonné d'être le coordinateur des attentats de Paris, est "un bouc émissaire", selon sa sœur
Un périmètre de sécurité dans le 11e arrondissement de Paris dans la nuit du 13-Novembre.
Attentats de Paris et Bruxelles : les enquêteurs pensent avoir identifié le principal donneur d'ordre
Capture écran du magazine \"Cellule de crise\" de France 2, mardi 8 novembre 2016.
VIDEO. 13-Novembre : "On imaginait mal qu'Abaaoud se terrait dans un bosquet", confie François Molins
Capture écran de l\'émission \"Cellule de crise : 13-Novembre, quand la France vacille\" de France 2, mardi 8 novembre 2016.
VIDEO. Attentats du 13-Novembre : "Casse-toi, casse-toi enfoiré !" lance un terroriste à un policier au Bataclan
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve prononcait un discours pour l’ouverture de la réunion nationale avec les préfets et les procureurs à l’Ecole militaire.
Mouvance jihadiste : 80 arrêtés d'expulsion contre des ressortissants étrangers ont été menées depuis 2015, selon Bernard Cazeneuve

1234567891020