Mort du petit Bastien

Le 28 novembre 2011, le père d'un petit enfant de trois ans, Bastien, est mis en examen et écroué. Selon une source policière, Christophe Champenois, alors âgé de 33 ans, a enfermé son fils dans le tambour de la machine à laver, avant de mettre la machine en marche, pour le punir d'un "prétendu mauvais comportement à l'école".

Accusé d'avoir tué son fils de la pire manière, le père du petit Bastien est jugé du 8 au 11 septembre aux côtés de son ex-femme, qui clame son innocence, devant les assises de Seine-et-Marne.

Alertée par la mère, la voisine qui habitait l'appartement en dessous, à Germiny-l'Evêque, avait trouvé l'enfant "gelé, tout nu, tout blanc, désarticulé, pratiquement comme un jouet". Tandis qu'elle prévenait les secours, Charlène Cotte avait tenté en vain de ranimer son fils, avait raconté cette voisine à des journalistes quelques jours après le drame qui avait traumatisé ce petit village de Seine-et-Marne. Ce jour-là, dans un silence pesant, près de 200 personnes avaient défilé, une rose blanche à la main, pour rendre hommage à l'enfant martyr.

La présidente de la cour d'assises de Seine-et-Marne lors du procès des parents du petit Bastien, le 11 septembre 2015. 
Le père du petit Bastien reconnu coupable de meurtre
Christophe Champenois, accusé du meurtre de son fils, le 8 septembre 2015 devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, où il est jugé. 
Mort du petit Bastien : le père est condamné à 30 ans de réclusion et la mère à 12 ans
La présidente de la cour d'assises de Seine-et-Marne lors du procès des parents du petit Bastien, le 11 septembre 2015. 
Mort de Bastien : le père silencieux à l'annonce du verdict
La présidente de la cour d'assises de Seine-et-Marne lors du procès des parents du petit Bastien, le 11 septembre 2015. 
Mort de Bastien : L'avocat général écarte la complicité pour la mère
Christophe Champenois, accusé du meurtre de son fils, le 8 septembre 2015 devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, où il est jugé.
Au procès des parents du petit Bastien, les travailleurs sociaux se disent aussi "victimes"
L'avocat général lors du réquisitoire dans le procès des parents du petit Bastien, aux assises de Seine-et-Marne. 
Quelle peine pour les parents du petit Bastien ?
Christophe Champenois, accusé du meurtre de son fils, le 8 septembre 2015 devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, où il est jugé. 
"Impulsif", "immature", "inerte" : les experts brossent le portrait des parents du petit Bastien
Christophe Champenois, accusé du meurtre de son fils, le 8 septembre 2015 devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, où il est jugé.
"Papa a mis Bastien dans la machine à laver" : le témoignage de la grande soeur bouleverse la cour
Christophe Champenois, au centre, et Charlène Cotte, à droite, les parents du petit Bastien, jugés devant la cour d'assises de Seine-et-Marne, le 8 septembre 2015.
Les parents de Bastien, mort dans un lave-linge, apathiques et distants à leur procès
Le procès du meurtre du petit Bastien s'est ouvert à Melun
Procès : les parents du petit Bastien face à la justice
Une secrétaire de l'Espace des droits de l'enfant range les quelque 4 000 dossiers de mineurs suivis par les services sociaux, à Amiens (Somme), le 4 septembre 2015.
Mort du petit Bastien : comment les services sociaux repèrent les enfants en danger
Une marche blanche a réuni 200 personnes à Germigny-l'Eveque (Seine-et-Marne) dimanche 4 décembre 2011.
Une marche blanche à la mémoire de Bastien, 3 ans, tué dans un lave-linge
Capture d'écran du reportage d'Elyse Le Guével et Kristian Autaine "Maltraitance, chronique d'une mort annoncée", diffusé jeudi 20 mars, dans le magazine de France 2 "Envoyé spécial".
VIDEO. "Envoyé spécial" : ces enfants maltraités jusqu'à la mort