Des policiers persquisitionnent le domicile de Ziyed Ben Belgacem à Garges-lès-Gonesse (Val d\'Oise), le 18 mars 2017.
Des policiers persquisitionnent le domicile de Ziyed Ben Belgacem à Garges-lès-Gonesse (Val d'Oise), le 18 mars 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)

Attaque à l'aéroport d'Orly : "Mon fils n'a jamais été un terroriste", affirme le père de Ziyed Ben Belgacem

Il est encore abasourdi par les évènements. Le père de Ziyed Ben Belgacem a affirmé, dimanche 19 mars, au micro d'Europe 1, que son fils n'avait "jamais été un terroriste". Ziyed Ben Belgacem, un braqueur multirécidiviste signalé comme radicalisé en prison, s'est attaqué samedi à une militaire de l'opération Sentinelle à l'aéroport d'Orly en se disant prêt à "mourir" au nom d'Allah.

"Jamais il n'a fait la prière et il boit. Et sous l'effet de l'alcool et du cannabis, voilà où on en arrive", a-t-il déclaré à l'issue de sa garde à vue. Le père de Ziyed Ben Belgacem, ainsi que son frère, se sont présentés d'eux-mêmes au commissariat samedi en fin de matinée, après avoir été contactés par l'agresseur qui venait de tirer sur des policiers lors d'un contrôle routier au nord de Paris, une heure et demie avant l'attaque d'Orly.

"J'ai fait une connerie avec un gendarme"

Le père de l'assaillant a raconté avoir reçu un coup de fil de son fils "à sept ou huit heures du matin". "Il était énervé à l'extrême, même sa mère n'arrivait pas à le comprendre, décrit-il. Il me dit 'Voilà papa, je te demande pardon, j'ai fait une connerie avec un gendarme'." Inquiet, il tente alors de savoir où est son fils, pour venir le voir et tenter de le raisonner, mais Ziyed Ben Belgacem répond seulement qu'il "est sur l'autoroute" avant de mettre fin à la conversation.

plus