Voir la vidéo
FRANCE 2

Fusillade à Grasse : une cellule psychologique mise en place au lycée Tocqueville

Il y avait ce vendredi 17 mars comme un besoin d’être ensemble pour mieux affronter l’épreuve d’hier. Enseignants, parents et élèves se sont retrouvés pour partager ensemble l'épreuve survenue la veille. Les lycéens sont venus récupérer leurs affaires abandonnées la veille lors de l'évacuation. Les parents, eux aussi soumis à une forte angoisse hier, sont venus pour soutenir leurs enfants. Plusieurs psychologues étaient sur place afin "d'accueillir l'expérience de chacun", d'entendre leurs mots.

"Bien organisée"

En fin de matinée, les lycéens ont commencé à quitter l'établissement, dans lequel les cours n'ont pas repris. La cellule psychologique est "très bien organisée", assure l'un d'eux. "Être entourée par les gens que j'aime m'a suffi, explique une autre élève. Mais je sais qu'il y a un numéro que je peux appeler si ça ne va pas". Les cours devraient reprendre lundi.

plus