Le lac d\'Aiguebelette (Savoie) où des plongeurs cherchent le corps de Maëlys, le 6 septembre 2017.
Le lac d'Aiguebelette (Savoie) où des plongeurs cherchent le corps de Maëlys, le 6 septembre 2017. (JEFF PACHOUD / AFP)

Disparition de Maëlys : six plongeurs inspectent le lac d'Aiguebelette en Savoie

L'enquête sur la disparition de Maëlys se déplace en Savoie. Mercredi 6 septembre, six plongeurs de la brigade nautique d'Aix-les-Bains (Savoie) et de la brigade fluviale de Valence (Drôme) sont arrivés au lac d'Aiguebelette pour tenter de retrouver la petite fille, rapporte la journaliste de France Inter sur place. Elles se sont terminés en fin d'après-midi, mercredi soir. Elles reprendront, jeudi, sur consigne des juges d'instruction chargés de l'enquête sur la disparition de la fillette.

Les plongeurs pourraient avoir recours à un sonar

Un sonar suisse pourrait être utilisé si les plongeurs rencontrent des difficultés. Cet équipement ultra-précis est utilisé lorsque les plongeurs n'arrivent pas à localiser une victime. À certains endroits, indiquent les gendarmes à franceinfo, le lac d'Aiguebelette de 5 km2 est profond de 80 mètres.

À 20 minutes du domicile du suspect

Le Lac se situe à moins de 20 minutes en voiture du domicile du suspect. Ce dernier, un homme de 34 ans, a été mis en examen pour enlèvement et placé en détention depuis dimanche 3 septembre. Maëlys, 9 ans, a disparu lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août.

plus